mardi 20 février 2018

Humainement con



Qui a vu la souffrance humaine a bien envie qu’elle prenne fin. Qui a vu ces enfants malades, ces souffrants, ces handicapés et j’en passe, espère que cela disparaisse. Nous sommes des êtres faibles, limités et tellement fragiles donc pitoyables par certains aspects. Alors il est compréhensible que certains veuillent utiliser leurs capacités à savoir intelligence et imagination pour transcender notre nature. Pour faire de nous des êtres moins limités, plus forts et plus « grands ». Mais se pose-t-il la question de savoir pourquoi nous sommes ce que nous sommes ? Et si en vérité nous ne trompons pas de combat.



Je suis un homme grand de taille (1m90), plus costaud (105 kilos) et en très bonne santé (à part un petit diabète). Je viens d’une famille aisée et il y a certaines contrariétés que je n’ai pas connues. Je n’ai pas le désir d’être « mieux ». Et certains me disent que comme j’ai eu beaucoup de chances je ne comprends pas certaines choses. Qu’ils se détrompent, ma mère est docteur donc j’ai pu voir des cas de souffrances atroces. J’ai vu aussi des gens souffrir d’AVC et devenir des « loques ». J’ai vu des gens vieillir et passer d’êtres magnifiques à des êtres pathétiques dépendant des autres pour tout. De mon point de vue cela démontre que cette vie-là est éphémère et qu’il ne faut pas trop s’y attacher. Évidemment pour des gens qui pensent que tout commence et se termine ici-bas c’est plus difficile à accepter. Cela dit je ne sais pas comment je réagirais si je devenais aveugle, sourd, amputé des membres ou même paralysé. J’essaie donc de rester humble et réservé face à certains sujets. J’essaie aussi de profiter de chaque seconde, chaque minute car je me dis qu’elles peuvent être les dernières. Cependant je comprends tout à fait les gens qui crient à l’injustice car cruel et injuste ce monde semble l’être.



Mais la question que je me pose est pourquoi nous sommes ici. Nous sommes nés et nous allons crever, ceci est évident. Alors certains pensent que la vie n’a aucun sens. Pour des gens comme moi elle est une épreuve pour faire ressortir ce que nous sommes vraiment au fond de nous. Je pense que face à l’éternité la vie humaine n’est même pas un clignement d’œil. La bible dit que pour Dieu un jour est comme 1000 ans ! Et pour nous la vie d’une abeille n’est rien du tout (quelques jours). Je pense que face à l’éternité cette vie là ne représente absolument rien même s’il est vrai qu’une vie de souffrances peut paraître une éternité. Je peux comprendre que des humains ayant un sentiment d’injustice peuvent vouloir « rectifier » les choses. Certains pensent que le Créateur (ou peu importe le nom qu’on lui donne) a « mal fait » son travail qui est imparfait. Du haut de leur égo surdimensionné ils pensent pouvoir le « parfaire ». Ils vous parleront de tout ce que le « génie » humain a fait comme notamment voler dans les airs, marcher sur un « autre monde », inventer des prothèses et autres pour « soulager » les handicapés etc… Pourquoi l’humain ne pourrait pas aller plus loin et vaincre la mort elle-même.



Pour nourrir son égo, l’humain peut « compter » sur les progrès continus de la science notamment en informatique, en mécanique etc… Il est logique que certains croient que la science n’a aucune limite et qu’un jour viendra où l’on viendra à bout des « ultimes frontières » que sont la mort et ces entraves qui nous empêchent par exemple de voyager aussi loin que peut nous porter notre imagination. Qu’il est beau de rêver ! Mais moi je suis quelqu’un parfois d’assez terre à terre. Je pense qu’avant de chercher à conquérir l’univers il faudrait déjà vaincre la misère, la guerre et tout ce qui contribue à faire de la terre un enfer. Combien d’humains meurent de faim ? Combien sont détruits par les guerres ? Pourtant les plus riches milliardaires pourraient s’ils le voulaient résoudre un certain nombre de problèmes. Mais peut-être pensent-ils que s’ils le font les humains « d’en bas » vont proliférer comme des rats et encombrer leur « belle planète » (quand belle elle ne l’est pas pour des centaines de millions de gens). On nous répète constamment que nous sommes trop nombreux sur terre et qui chaque humain voulait vivre comme un étasunien il faudrait plusieurs terres. Mais pourquoi vouloir vivre comme des étasuniens ? Personnellement manger à ma faim, pouvoir m’instruire et aider les gens si possible sont des choses qui suffisent amplement à mon bonheur. Je n’ai jamais compris cette envie macabre d’accumuler des fortunes dont au final on ne fera rien. Mais je dois être un mutant qui selon certains n’a rien compris !



Je peux comprendre que l’on veuille vaincre certaines maladies grâce à la science. Que l’on veuille faire en sorte d’améliorer les conditions de vie des humains, mais est-ce vraiment la volonté des plus riches ? Je ne le crois pas. Ils sont des concentrés d’égo comme beaucoup trop d’humains. Certains veulent plus parce qu’ils pensent qu’ils méritent plus. Alors d’un côté je peux comprendre ceux qui pour des souffrances « réelles » (toutes les souffrances ne sont pas perceptibles) voudraient profiter de ou faire certains progrès (scientifiques), d’un autre je vomis ceux qui rêvent d’être des homo superior. Je pense que quand on touche au corps on touche à l’âme. Malheureusement nous sommes dans un monde où l’égo est de la « taille d’une cathédrale » et donc les choses vont de mal en pis. Certains n’acceptent pas leur place et leurs limites. L’arrogance précède la chute dit-on et les exemples de catastrophes provoquées par la bêtise humaine sont légion. Personnellement j’essaie d’élever mon esprit à accepter certaines choses qui sont je le pense inéluctables. Bien sûr j’aurais voulu naître dans un monde sans handicapé, sans viol et sans 1000 autres choses horribles. Mais quand j’y réfléchis je vois que le monde est le reflet de nos imperfections. Et je suis de ceux qui pensent que nous sommes arrivés dans un tel enfer par nos choix stupides et l’exemple de Fukushima (si je m’en tiens à ce que je sais) symbolise parfaitement ce dont je parle. Enfin, nous verrons jusqu’où notre folie et notre manque cruel d’humilité nous mènera. J’aimerais croire que nous ne ferons rien qui menace notre existence même, mais le temps où je fais confiance à la conscience humaine est révolu. Quand je vois tous les malheurs créés par la folie humaine, je me dis par moment que l’esprit humain est une boîte de Pandore. Je souhaiterai que mère nature nous donne une leçon qui ramènera sur terre. Nous ne sommes que poussière ici-bas et de mon point de vue se focaliser uniquement sur la « matière » est une impasse. M’enfin je ne suis qu’un con d’humain imparfait qui croit que la « vérité est ailleurs » et qui observe avec un dépit grandissant un monde gangrené par la bêtise humaine. 

Un marcheur dans les ténèbres 





samedi 17 février 2018

La réalité virtuelle




Il est fascinant de voir comment le mensonge est devenu « tout puissant » dans ce monde. Il suffit que certains (qui pour de viles et sordides raisons sont considérées comme crédibles) affirment des choses et aussitôt cela est considéré comme une vérité absolue ! On se rappelle de la fiole de pisse de Powell ou des armes chimiques en Syrie. Sans aucun recul les journaleux et autres journalopes répètent tels des perroquets des infos sans fournir de preuve. Essayez de les contredire et on vous traitera de complotistes, de révisionnistes ou même bientôt de terroristes. Mais pas un mot de ces presstituées concernant Fabius faisant l’apologie du terrorisme par exemple ! Dans ce monde infernal où tout est inversé il y a plus que jamais des raisons d’avoir peur !



Je viens d’une famille où être honnête est une obligation. Mon père (Dieu ait son âme) avait des défauts mais n’aimait pas les mensonges et ma mère encore moins. Aussi que je vois que certains ne se privent pas de mentir pour entre autres provoquer des guerres (qui rempliront leurs comptes en banque), je l’ai plus que mauvaise. Mais me dit-on c’est ainsi, c’est le monde ! Mais dans ce cas jusqu’où va aller le mensonge ? Powell a menti pour justifier une guerre aux conséquences dramatiques. Les prochains mensonges ce sera quoi ? Certains acceptent cela parce qu’ils ne sont pas touchés directement par les conséquences de ces mensonges. Mais il ferait mieux de se dire que ces menteurs ne s’arrêteront pas tel un cancer et que chacun à son tour chez le coiffeur. Il est pour moi évident qu’une société bâtie sur du faux ne peut pas survivre. Car les mensonges gangrènent tout ! Les politiciens sont les pires menteurs qui soient et on leur confie la destinée de pays. Aujourd’hui certains se plaignent que leurs pays sont dans la merde et ils viennent geindre. Ah ? Où était leur conscience ? Qui ignore les conséquences des mensonges est un abruti de première et une âme vile. Qui aime qu’on lui mente est un idiot de la pire espèce.



Les scandales se multiplient notamment par rapport aux médicaments et les gens font semblant d’être surpris. Pourtant les scandales de l’amiante et tant d’autres choses auraient dû les « éveiller ». Moi depuis un moment déjà je me demande sur quoi les politiciens et les merdias ne mentent pas. J’ai éteint la télé depuis belle lurette car pour moi cette boîte à image est un outil démoniaque. Elle manipule les esprits faibles avec les images et telle une matrice les plonge dans un monde de substitution. Les gens ne savent même pas que peu de milliardaires contrôlent la plupart des merdias. Dites cela à certains et sans le vérifier ils vous traiteront de complotistes ou vous accuseront de véhiculer des Fake news. Bientôt grâce à un travail habile de sape, les gens n’auront plus de mémoire. Certains en sont même à croire que Mandela est mort en prison. Les images de lui sortant de prison et marchant côte à côte avec son épouse ou de lui président ne sont pas dans leurs esprits ! Ils ont du même oublier ce film avec Morgan Freeman jouant son rôle.. Quand on en arrive là on se dit que c’est le début de la fin. Beaucoup d’humains semblent coupés de la réalité et/ou refusent de la voir et de l’accepter. Quant aux plus jeunes c’est encore pire, le nez constamment fourré dans leurs smartphones et autres tablettes à chercher des « buzz ». L’humain (dé)connecté semble être malheureusement l’avenir.



J’ai souvent des échanges houleux avec les gens qui me disent que je vois le mal partout. Ah ? Parce qu’il ne serait nulle part ? C’est moi qui ai halluciné ou un mulâtre de maison (blanche) a bien agité une fiole de pisse à l’ONU ? C’est moi qui ai halluciné ou une monstrueuse vielle dame a dit avec un mépris à peine dissimulé qu’elle s’en fichait que des centaines de milliers d’enfants irakiens soient morts suite à des sanctions inhumaines ? Je dis aux gens qu’ils n’ont qu’à continuer à écouter des menteurs et des criminels de masse, ils auront ce qu’ils méritent. Mais en vérité je crois que beaucoup ont baissé les bras et que le Nouvel Ordre Mondial annoncé avec une arrogante certitude par Sarkozy nous y fonçons tout droit. Mais entre nous, qu’est-ce qui pourrait l’empêcher ? Cette marée de moutons sortie quand Johnny Hallyday est mort ? Je cherche l’espoir dans les attitudes humaines et le fait que cette recherche serait vaine est en train de devenir chez moi une certitude. Certains parlent de changer le monde mais pour cela il faudrait déjà que les gens acceptent le monde tel qu’il est et voient les dirigeants pour ceux qu’ils sont à savoir des ennemis mortels. Puisque ce premier pas beaucoup refusent de le faire comment voulez-vous changer le monde ? La vérité affranchit mais les gens refusent la vérité alors que voulez-vous faire ?




En vérité j’en arrive parfois à croire que certains ont raison et que les choses sont cycliques. De même que le soleil se lève et se couche, que l’humain nait, grandit, vieillit et meurt, qu'il y a un printemps, un été, un automne et un hiver, il doit en être de même pour certaines races ou civilisations. Je crois que nous fonçons vers la fin et que le soleil est en train de se coucher sur nous. Cela expliquerait peut-être pourquoi les consciences sont aussi moribondes. Peut-être fonçons nous vers la « fin » et qu’après le soleil se relèvera encore. Si tel est le cas, le travail des chercheurs de vérité est vain. Enfin en ce qui me concerne j’essaierai toujours de chercher la vérité et je serai toujours du côté de ceux qui la cherchent sincèrement. Quant aux autres et bien qu’ils se complaisent dans leur réalité virtuelle mais de grâce qu’ils ne viennent pas chialer quand la réalité les rattrape !

Un marcheur dans les ténèbres




vendredi 16 février 2018

Immortalité, changement de corps, les délires fous de l’élite ?




Qui me connait sait certaines choses à mon sujet : j’aime beaucoup la science-fiction, je pense que les élites communiquent par des films et je crois les élites rêvent d’être des dieux sur terre. Je pense donc que par leurs films et autres séries ils montrent sous-couvert de science-fiction ceux à quoi ils aspirent. Des films comme « Stargate » ou des séries comme « Altered carbon » entre autres sont des pistes pour moi pour essayer de comprendre où les élites veulent en venir.



Je pense que ces gens pour certaines raisons se croient largement supérieurs à nous. Aussi faut-il pour eux que cette supériorité se manifeste d’une manière ou d’une autre. Selon certains d’entre eux nous serions des « sans-dent » et par exemple en France il y aurait une « France d’en haut » et une « France d’en bas ». On voit même dans les merdias le mépris qu’ont certains journaleux de la plèbe. Ces ordures se croient appartenir à une élite éclairée qui sait ce qui serait bon pour le genre humain. On voit aussi parmi ces élites qu’il y a des violeurs pédophiles et autres malades mentaux qui estiment que le jeu en vaut la chandelle même quand il s’agit de sacrifier des centaines de milliers d’enfants sur l’autel de leurs sinistres ambitions. Ces gens déclarent des guerres en mentant ouvertement et n’étant même pas inquiétés quand leurs sinistres mensonges sont découverts. Pense-t-on qu’un George Bush et sa bande iront en prison pour l’horreur irakienne ? Dans une autre vie peut-être ! Pour moi ces gens appartiennent à une « autre humanité » remplie de psychopathes, de sociopathes et de monstres plus vrais que nature. Et certains de ces gens semblent obsédés par améliorer l’humain pour lui permettre d’avoir des capacités impressionnantes voire d’être immortel.



On a un film comme « time out » où les humains ne vieillissent plus à partir d’un certain âge mais votre durée de vie est limitée en fonction de vos moyens financiers. Certains ont donc de quoi vivre des milliers d’années. Nous avons la série « Altered Carbon » où par un moyen technologique vous pouvez changer de corps. Une idée déjà mise en avant dans un film comme « A l’aube du sixième jour » qui parle de l’immortalité par le clonage, curieusement une idée des raéliens. Car il me semble évident que des dieux voudraient échapper à la mort pour ressembler aux divinités des mythes grecs entre autres. Avoir des corps parfaits qui ne vieillissent pas si possible comme dans « time out » ou changer de corps comme dans « Altered Carbon » ou « A l’aube du sixième jour », le but étant d’échapper à la mort. Même dans l’œuvre « Stargate » on voit les « dieux égyptiens » qui ont une sorte de sarcophage qui leur permet de se régénérer et de rester éternellement jeunes. Alors je ne sais pas à quel niveau les élites peuvent être actuellement mais il me semble évident qu’ils sont obsédés par ces idées. Je pense qu’ils rêvent de devenir des homo superior comme les mutants de X-men. Et que même s’ils devaient vivre comme des vampires cela ne leur poserait pas de problème tant qu’ils ne mourraient pas et ne vieilliraient pas. Comme le dit un des personnages du film « Dr Strange » leur ennemi c’est le temps.



Qui ne rêverait pas d’avoir un « meilleur corps » et des capacités semblables à celles de certains personnages de Marvel comme Serval. Ce gars qui peut se régénérer à vitesse grand V et qui vieillit très lentement. Qui ne rêverait pas d’être comme Duncan Mac Leod, immortel ? Qui ne rêverait pas de pouvoir changer d’apparence comme Mystic des x-men ? Ou de lire et de pouvoir contrôler les pensées comme Pr Xavier. Oui je cite des personnages de science-fiction mais qui ont été pensés par des esprits humains. Qu’on ne me dise pas que des personnes ne rêvent pas d’être ainsi et que des milliardaires fous ne rêveraient pas de s’améliorer. Mon problème n’est pas de savoir si ces gens veulent faire cela ! Mon problème est de savoir jusqu’où ces gens seraient prêts à aller pour faire cela. Je pense que ces films sont remplis de leurs fantasmes et qu’ils savent que la plupart des gens ne verront cela que comme des œuvres de fiction donc rien de bien sérieux. Oui certains en sont encore à croire que les films hollywoodiens sont neutres et ne servent qu’à enrichir quelques riches d’hommes d’affaire. C’est cela, oui ! Qu’on se rappelle qu’Hollywood est rempli de pervers, de pédophiles et de malades mentaux. Autrement dit Hollywood est rempli de gens malsains. Si certains ne voient pas ce que cela peut impliquer c’est leur problème.



Les gens me disent que je suis fou et le monde que je décris est trop horrible pour être vrai. Comme si le monde à leur niveau de perception n’est pas terrifiant. Je pense que sur terre il y a assez de ressources pour tous mais pas pour la folie de tous. On me dit que je n’aime pas les riches. Mon problème n’est pas de ne pas aimer les riches mais j’ai vu la folie que peut provoquer la richesse. Je pense qu’il y a des limites et il y a des raisons à ces limites. Oui j’ai un problème avec les gens qui veulent briser toutes les limites, toutes les barrières et toutes les frontières. Je pense que tout est une question d’équilibre et quand on veut violer certaines règles on fonce vers la catastrophe. Et l’égoïsme pour moi est une abomination comme la tendance à céder aux 7 péchés capitaux. Or ces gens sont des concentrés d’égoïsme et c’est cela qui m’inquiète. Je vois trop d’Icare parmi eux et je crains que leur folie ils nous mettent tous en danger et ce d’autant plus qu’ils ont les moyens pour essayer de réaliser leurs fantasmes !

Le moine des ténèbres 






jeudi 15 février 2018

Ra de Stargate, prototype de l'antéchrist ?




J’ai regardé il y a peu certaines parties du film « Stargate » de Roland Emmerich. Et en observant l’un des personnages principaux du film à savoir le « dieu » Ra, des idées me sont venus en tête. Et si cet être humain « possédé » par une entité étrangère qui a imposé son règne absolu était le prototype de l’antéchrist annoncé par la bible. Il est d’une grande beauté, il a du charme, il est androgyne et il est possédé par un être hostile à l’humanité. Pourquoi pas après tout !



L’acteur jouant le rôle est homosexuel et était dit-on à l’époque l’un des seuls à faire se retourner quand il entrait dans un restaurant, les hommes et les femmes. Il a déjà joué le rôle d’un travesti dans un film à savoir « The crying Game ». Et au début du film on pourrait croire que c’est une femme et c’est vraiment troublant. D’ailleurs je pense que ceux qui ont vu ce film (The crying Game) sans connaître ce gars ont pu à certains moments du film le prendre pour une femme. Avant que « Stargate » ne sorte j’avais vu une photo dans un magazine de cinéma et je pensais que c’était une femme. Dans le film il joue parfaitement son rôle de Ra parvenant quasiment à donner un aspect inhumain au personnage. Je trouve d’ailleurs que c’est lui qui joue le mieux dans le film. Il me semble donc clair que si quelqu’un de ce genre vient, il pourrait séduire un grand nombre de personnes. Surtout qu’actuellement il y a une propagande effarante pour faire accepter les travestis, les transsexuels et j’en passe. Un être comme lui qui peut provoquer la confusion serait à mon avis « idéal » comme séducteur des masses.



A vrai dire nous sommes dans une époque de confusion. De sorte que certains en arrivent à voir des transsexuels partout ! Ils voient par exemple Michelle Obama, les sœurs Williams et même Beyonce comme des transsexuels. Ils voient aussi des hommes comme Justin Bieber, Barack Obama ou Georges Clooney comme des transsexuels. J'en ai déjà parlé. Pas de doute que certains voyant Jaye Davidson le prendront pour un transsexuel. Je trouve cela un peu exagéré m’enfin chacun son paradigme. Certains disent aussi que ces stars vénèrent Baphomet qui est une divinité qui semble transsexuée. Alors ils pensent que la propagande nous préparent à des êtres de ce genre. D’ailleurs on constate que grand nombre de rockeurs mâles se maquillent comme des femmes dont le scandaleux Marylin Manson. Marilyn Manson dont le nom est la combinaison de Marylin pour Marylin Monroe la reine de beauté et de Manson pour Charles Manson un criminel de la pire espèce. Je dirai de mon point de vue que c’est une fusion entre la belle et la bête. Mais ce Ra de Stargate n’est-il pas cela ? Une fusion entre le « beau » et la « bête ». En tout cas il semble pour moi évident que l’antéchrist sera quelqu’un de fort séduisant et d'une beauté ambiguë surtout dans un monde tel que le nôtre.



Certains de mes amis pensent que l’antéchrist sera un transsexuel. Ils pensent que ce sera probablement une femme transformée en homme. Tout est possible dans ce monde de fou. Pour ma part je pense que ce sera quelqu’un comme le Ra de Stargate, un homme très séduisant capable de troubler des hommes et des femmes. En plus de son apparence dans le film, cet être possède une technologie qui permet de ramener les gens à la vie... Et c'est un spécialiste de la mystification ce qui lui permet de passer pour un dieu. Mais après tout ceci n’est peut-être que le délire d’un esprit en pleine confusion à savoir le mien.


Le moine des ténèbres






mercredi 14 février 2018

Eveillé ?




Comme Néo j’ai senti dans ma vie que quelque chose n’allait pas
Il y avait trop de choses que je ne comprenais pas
Alors un de mes anciens m’a demandé si je savais comment fonctionnait le monde
Il a orienté mes recherches et j’ai vu qu’il y avait un monde caché
Des raisons à ce qu’il y avait dans la rue autant de personnes fauchées
Qu’une élite, une minorité avait les desseins les plus immondes
Mais il me fallait savoir en quoi ces gens croyaient
Pourquoi ils broyaient tout espoir de paix
Pourquoi ils faisaient couler le sang et dévastaient des pays entiers
Sans aucune pitié comme Albright quand elle parlait des enfants irakiens
Je me doutais qu’ils avaient un plan, que tout ceci ne pouvait être vain
Servaient-ils Satan, l’adversaire, l’être décrit dans la bible ou le Coran ? 
Quoique les deux religions ne soient pas d’accord sur sa nature
Ils sont au moins sur la même longueur quant à ce que cet être abject nous réserve comme futur
Et sur la nature de ses sentiments pour nous, qu’il semble détester au plus haut point
Sont-ils ses minions ? Préparant son règne absolu tel qu’il est décrit bans la bible ? 
Des signes, des faits et des incidents semblent rendre cette hypothèse plausible
Quand ces élites qui nous gouvernent parlent de gouvernement mondial
De monnaie unique et que l’on voit que peu à peu une dictature globale s’installe
Les infos à ce sujet sont disponibles parler avec ceux qui refusent de voir est une tâche pénible
Ceci étant dit je me demande si je suis dans le fond vraiment éveillé
Et si je ne suis pas sujet à une forme de mensonge plus élaboré
Si je n’ai pas été abusé comme Morpheus qui se croyait sur le chemin de la liberté
Pour comprendre qu’en fait il n’était qu’un pion dans un jeu qui dépasse son entendement
Ne sommes-nous pas les jouets d’intelligences supérieures qui peuvent nous manipuler à plusieurs niveaux ? 
Nos faiblesses et nos défauts nous prédisposent à gober du pipeau
Et les mensonges peuvent apparaître sous un nombre de formes illimité
Oui je me pose des questions et je me demande chaque jour si je suis dans le vrai
Faute de pouvoir répondre clairement à ces interrogations je recherche ce qui m’apporte la paix
Faire du bien, aider quand je peux, pour le reste je serai toujours en train de douter
Peut-être que dans l’autre monde j’y verrai plus clair
Cela arrive face à cette inéluctabilité il n’y a rien que je puisse faire
Un jour, j’irai ailleurs et j’espère juste être rempli de paix

Me disant que j’ai fait ce que j’ai pu, ce que j’ai du et que j’ai planté des graines d’amour et de paix

Le fils de l'esprit 


James Cameron





Considéré par certains comme l’un des plus grands cinéastes d’Hollywood, il est assurément l’un des plus rentables. Ses films à succès sont nombreux et il peut donc être qualifié de valeur sûre. Étant fan de science-fiction j’ai regardé plusieurs de ses films et j’y ai vu certains thèmes revenir souvent comme une aversion pour l’armée et la police (disons les autorités), une aversion pour l’arrogance humaine et une passion pour la capacité de forces nous dépassant à interférer dans nos affaires quand nous dépassons les limites. Je vais donc dans ce texte présenter certaines de ses œuvres et parler des messages que j’y perçois.



Teminator 1 et 2
Terminator le premier du nom est le premier film que j’ai vu de ce cinéaste. Ce film décrit un futur cauchemardesque dans lequel des machines dirigées par un superordinateur appelé Skynet veulent exterminer le genre humain. Mais un humain se dressera contre eux et les machines décideront alors d’envoyer dans le passé deux des leurs pour essayer de l’éliminer d’abord avant qu’il naisse puis après sa naissance. Le but étant pour elles d’empêcher ce « messie » de devenir leader de la rébellion humaine dans le futur, rébellion qui finira par les vaincre. Dans ces 2 films, Cameron montre son aversion pour la police (l’attaque du commissariat de police dans le premier, le Terminator qui prend l’apparence d’un policier dans le second), ses craintes quant aux progrès technologiques qui peuvent devenir incontrôlables et menacer l’existence de l’humain, son amour des femmes fortes (Sarah Connor la mère du futur messie John Connor), des amours impossibles (entre Sarah Connor et Kyle Reese le voyageur temporel) et ses questionnements quant à l’avenir de l’humain présenté comme un inconscient. Il montre aussi sa haine du nucléaire en montrant justement les conséquences néfastes que peuvent avoir l’existence de ces armes infernales. Dans Terminator 2 il va jusqu’à montrer une explosion nucléaire avec une diabolique précision ! Cameron, un pacifiste ? Probablement quoique certains trouveraient cette idée risible. Il se moque aussi des esprits cartésiens (celui du psychologue dans le premier et même dans le second) qui croient tout connaître, tout comprendre au point parfois de ne pas voir ou de refuser la réalité. Ces films ont été des gros succès car il y a beaucoup d’action, ils sont bien fichus et les fans de science-fiction ont pu voir des choses qu’ils n’avaient jamais vu sur grand écran. Cameron démontrant ce qu’il est à savoir un cinéaste surdoué et passionné capable de réaliser des œuvres puissantes, intrigantes et stupéfiantes.



Aliens
Aliens est la suite d’un film devenu mythique à savoir Alien de Ridley Scott. J’ai vu le premier et j’ai donc bien sûr voulu voir la suite. Les aliens étant ces créatures d’horreur qui ont croisé le chemin de l’humain ce fouineur et représente pour lui une menace certaine. Cameron encore dans ce film montre l’arrogance humaine qui pense pouvoir tout contrôler et se heurte à une espèce coriace, indomptable et violente. Il montre encore une fois son aversion des militaires ici des connards prétentieux qui sont vite ramenés sur terre par des créatures dépassant leur entendement. Son aversion du nucléaire est elle aussi présente quand il montre encore une fois une explosion nucléaire provoquée (ô surprise) par des tirs de militaires en panique face à l’attaque de ces créatures dont ils niaient l’existence peu de temps avant. Cameron se moque comme dans Terminator des esprits dits cartésiens qui se braquent dès qu’on leur parle de quelque chose qu’ils n’ont pas encore vu. Alors que dans un univers infini il est clair que des rencontres surprenantes sont possibles à tout moment. Cette incohérence est bien présentée avec la panique des soldats quand ils croisent les xénomorphes. Cameron aussi présente une entreprise immorale à mort prête (Weyland-Yutani) à tout pour faire des profits quitte à sacrifier des êtres humains. Cette entreprise est présentée par l’infâme Burke qui était prêt à sacrifier certains de ses compagnons pour ramener certaines de ces créatures qu’il voyait comme pouvant rapporter une grosse fortune. Mais le salopard aura ce qu’il mérite capturé par ces créatures. Cette critique du capitalisme sauvage est assez amusante dans un film à gros budget produit par Hollywood. Enfin Cameron se montre féministe en nous présentant encore une fois une femme forte (Ellen Ripley) et une mère aimante prête à toutes les folies pour sauver sa « fille ». L’amour fou est d’ailleurs un des thèmes préférentiels de Cameron. En tout cas ce film est une œuvre brutale, sauvage mais qui aura permis à Cameron de mettre en avant derrière ce que certains voient comme un banal film d’horreur/action les thèmes qui lui sont chers. Il a par ailleurs peu apprécié le traitement qui a été fait de deux des principaux personnages de son film dans la suite de la saga. 



Abyss
Dans ce nouveau film fantastique Cameron présente un groupe de travailleurs d’une plateforme pétrolière qui vont être obligés de coopérer avec des militaires voulant récupérer certaines choses dans un sous-marin nucléaire lance-engins étasunien qui a coulé de manière mystérieuse. Ce petit groupe fera une rencontre du troisième type au fond de l’océan qui va bouleverser non seulement sa vie mais la vie de l’humanité entière. Les thèmes récurrents de Cameron reviennent encore une fois. Des militaires sauvages et incontrôlables personnifiés par ce soldat fou interprété par un ami de Cameron Michael Biehn déjà présent dans Terminator 1 et dans Aliens. Mais on le sait Cameron a beaucoup d’amis comme Arnold Schwarzenneger (avec lequel il a tourné 3 films), Michael Biehn (idem), Bill Paxton (idem), Linda Hamilton (2 films) ou Sigourney Weaver (2 films) dans le monde du cinéma. C’est d’ailleurs une de ses particularités de faire jouer les mêmes acteurs dans plusieurs films. Il montre encore son aversion des armes nucléaires et de la guerre. De même il montre l’impuissance des humains malgré leurs joujoux technologiques avancés (ici le sous-marin) à faire face à certaines choses qui les dépassent. Car ici on voit encore l’humain confronté à une force extrêmement puissante qui la menace d’extermination si elle ne change pas en arrêtant de s’autodétruire. Et ce qui sauve l’humain c’est l’amour fou entre un homme et sa femme, amour qui touche les extra-terrestres qui voulaient exterminer le genre humain. Cameron semble penser que c’est l’amour qui nous sauvera de notre folie. L’amour et la volonté de se sacrifier pour sauver les autres êtres humains. Encore une fois il nous livre une œuvre puissante, émouvante et impressionnante. Curieusement ce film fut un échec commercial quoiqu'il est vrai que la version courte n'a pas la portée de la version longue. La version longue qui n’était pas sorti au cinéma est encore plus intéressante avec notamment cette scène fabuleuse où les extraterrestres voulaient exterminer le genre humain à l’aide de vagues géantes. Un avertissement sans frais mais qui aura pour mérite dans ce film (on peut l’espérer) à calmer les ardeurs des humains. L'échec commercial dit-on aurait agacé James Cameron qui se serait vengé (façon de parler) en réalisant Terminator 2 qui lui a été un immense succès. 



True Lies
Dans ce film d’action il présente un super agent secret qui doit déjouer les plans d’un groupe terroriste arabe qui veut faire sauter une bombe nucléaire dans une ville étasunienne si ses revendications ne sont pas satisfaites. Pas très original comme film (qui est d'ailleurs le remake survitanimé d'un fim français que Cameron avait apprécié) même si comme d’habitude bien fichu car Cameron est un technicien extraordinaire et un perfectionniste pathologique. Et comme d’habitude les mêmes thèmes reviennent : l’amour sous toutes ses formes (amour mari/femme, père/enfant, entre amis), la haine des policiers (un hélicoptère qui s’écrase sur une voiture de police), la haine des armes nucléaires (encore une explosion nucléaire), la haine de la bêtise humaine (ce groupe terroriste insensé, même si certains y verront la présentation caricaturale des arabo-musulmans dont Hollywood est si friand) et les femmes fortes (Jamie Lee Curtis). Bien que ce film soit pas mal, je trouve que c’est l’un des films les moins ambitieux et passionnants de Cameron. Cependant c’est un film qui remplit son cahier de charge et le couple Schwarzenneger/Curtis fonctionne bien. Si bien que la femme de « Mr Muscle » se serait pointé sur le plateau de tournage…



Titanic
Cameron on le sait est passionné par le Titanic. Alors il a réalisé un film marqué par la démesure sur l’histoire du naufrage de ce fabuleux navire. Il créé de toute pièce une histoire d’amour impossible entre un pauvre gars et une femme d’une riche famille ruinée devant épousée un homme fortuné. Dans ce film il montre son aversion de la haute société avec ces gens arrogants, suffisants et convaincus d’être les maîtres du monde. Il dénonce l’arrogance humaine qui a fabriqué un gigantesque navire qu’elle croit insubmersible. Il a d’ailleurs fait un travail de reconstitution extraordinaire pour montrer toute la démesure et la beauté de cet « œuvre d’art » qu’était le Titanic. Mais ce magnifique exemple du génie humain a été coulé, ironie du sort, par un iceberg donc un simple morceau de glace. Et Cameron montre là qu’il faut respecter la nature qui sait quand nécessaire ramener l’Icare humain sur terre. Mais le Titanic a aussi coulé par la bêtise, l’avidité et donc l’inconséquence humaine. Le navire a été mal conçu, il n’y avait pas assez de canots de sauvetage et certains voulaient battre un record de vitesse dans des eaux dangereuses. Toute cette folie a résulté en une tragédie atroce et plus d’un millier de morts. Et en plus l’un de ceux responsables de cette tragédie à savoir Bruce Ismay propriétaire du navire (et l’homme qui a voulu battre des records de vitesse) a fui comme un lâche dans un canot de sauvetage là où le capitaine (conscient de ses fautes), l’architecte Thomas Andrews (idem) qui a conçu le navire et quelques-uns des hommes les plus riches de l’époque à savoir John Jacob Astor ou Benjamin Guggenheim ont fait face comme des hommes à leur destin. Un film bien fichu, émouvant (un des rares films qui m'ait vraiment ému), avec une musique somptueuse et des acteurs magnifiques notamment le duo Leonardo Di Caprio/ Kate Winslet (dont le regard me fait fondre) dont l’alchimie est remarquable. Et la fin est de toute beauté avec cette magnifique scène qui voit les deux amoureux libérés du monde matériel se retrouver. Cameron un poète ? Sans doute !  


Avatar
Après l’ambitieux Titanic, James Cameron revient avec un film encore plus ambitieux à savoir Avatar. Ce film raconte l’histoire d’une expédition humaine sur une lointaine planète. Ces humains veulent exploiter un minerai aux formidables propriétés mais ils se heurtent à une race humanoïde locale les Na’vi. Si certains scientifiques veulent comprendre cette planète et ses habitants notamment en créant des avatars qui peuvent leur permettre d’interagir directement avec les Na’vi. Ceux qui ont financé l’expédition n’ont qu’une seule idée en tête exploiter le précieux minerai. Certains humains en viendront à prendre partie pour les Na’vi dans une confrontation qui verra la défaite du genre humain grâce notamment à une intervention surnaturelle de la divinité que vénèrent les Na’vi. Cameron montre dans ce film son amour de la nature et des fonds marins une bonne partie de la flore et de la faune de ce film ayant été inspirée par ce que l’on peut voir sous la mer. Il montre encore son aversion pour la bêtise humaine symbolisée par des humains avides et des militaires qui se croient invincibles. L’humain ayant dévasté la terre et voulant faire de même pour cette planète appelée Pandora. Mais comme dans Abyss et même dans Titanic une force colossale, celle de la « nature » ramène l’humain « moderne » sur terre en le terrassant malgré toutes ses armes et autres joujoux technologiques. Et comme dans Abyss l’élément déclencheur de cette « défaite » humaine est l’amour. Le héros du film tombant amoureux d’une des Na’vi, ce qui le pousse à trahir les siens et à provoquer leur chute. Car curieusement c’est cet homme que la divinité des Na’vi va écouter pour venir en aide aux Na’vi qui étaient en perdition. Cameron dans ce film insiste particulièrement sur la beauté, la puissance et l’invincibilité de la nature. C’est son film le plus écolo jusque-là. Pour se faire il a fait des prouesses technologiques (comme pour Titanic) pour montrer la beauté de ce monde au point où certaines personnes qui ont vu le film ont fait des dépressions car elles ne pouvaient vivre dans ce « paradis » (enfin pour moi ça ressemble plutôt à enfer mais chacun ses goûts). Et je trouve intrigant et même inquiétant cette envie de certains de vivre dans ce monde irréel (j'y reviendrai dans un autre texte). Cette histoire à la Pocahantas a en tout été un immense succès et Cameron envisage de faire des suites. Mais connaissant le perfectionnisme du gus nous ne sommes pas près de les voir.


Conclusion

Cameron a toujours été l’un des metteurs en scène qui m’a le plus intrigué. J’apprécie son perfectionnisme qui fait que quand il livre un film on n’a pas l’impression d’avoir été floué car on en a pour son fric. Il aime la nature (il a d’ailleurs démangé en Nouvelle Zélande où il a acheté plus de 1000 hectares de terre pour en autres faire de l'agriculture car l'homme est végétalien) et notamment les fonds marins. Il aime les femmes fortes comme sa mère et ne cessent de les mettre en évidence dans tous ses films. Il s’interroge sur la bêtise humaine d’où son questionnement sur l’utilisation parfois stupide que l’humain fait de la science. Le futur semble l’intriguer et il aimerait aussi que l’on tire les leçons du passé notamment de la tragédie du Titanic. Et dans tous ces films l’amour a une place centrale ! Que ce soit l’amour entre deux amoureux (Titanic, Avatar, True Lies, Terminator, Abyss), l’amour d’une mère pour sa fille (Aliens), l’amour d’un père pour sa fille (True Lies) etc… Donc j’apprécie assez l’œuvre de Cameron et je ne peux en tant que cinéphile qu’inviter les gens à découvrir les films de ce singulier personnage.

MaceWindu2019 



mardi 13 février 2018

Etranger



Depuis petit je me suis demandé qui je suis
Ce monde merdique m’ennuie alors je le fuis
En écrivant des histoires étranges et fascinantes
Quitter ce monde est une obsession persistante
Le suicide n’étant pas pour moi une option, je m’évade en écrivant
En me projetant dans un monde aussi troublant que celui de Conan
Car ici je suis un incompris, souvent pour un compris
On me dit que j’ai compromis l’avenir doré auquel j’étais promis
Ah bon ? Pourtant 90% du temps je ne fais pas ce dont j’ai envie
Que de compromis qui ont failli tué en moi en toute envie 
Prisonnier dans un système où je dois porter un masque en permanence
Et où chaque jour je me demande à quand la délivrance
Que de souffrance au point où parfois je me dis que je n’ai pas eu de chance
Mais il y a pire que moi alors je me suis fait une raison
Surtout que j’ai financièrement les moyens de faire des « évasions »
Mais je me sens si différent que je ne me suis pas encore marié
Indifférent à ce que certains considèrent comme une nécessité
Venant d’une famille traditionnaliste chez certains c’est mal passé
On me tanne avec ça, si seulement ils savaient ce que je pensais
Ils savent pourtant que mon rêve absolu c’est d’avoir la paix
Je vois mal une femme me supporter et d’ailleurs je ne supporte pas grand monde non plus
Les femmes qui m’ont plu sont toutes mariées alors je ne m’attarde pas dessus
Je vis ma vie, me livrant autant que possible à mes passions, cherchant à répondre à questions
Et des questions dans ma tête il y en a des millions
Aucune vérité ne m’a pour le moment apporté la paix
Alors j’avance espérant trouver des réponses satisfaisantes
Mon esprit est si compliqué que je me suis créé six personnalités
Que je projette dans des mondes imaginaires mais souvent d’une grande beauté
Mon esprit rêve de s’envoler et c’est pour lui un calvaire de revenir dans la réalité
C’est la vie on fait avec jusqu’au jour où on ne se relèvera pas

Grâce à mes évasions dans des mondes fabuleux, on essaiera de tenir jusque-là !

Le cyberêveur