vendredi 11 mai 2018

Rongé par le doute





Rongé par le doute je l'ai tellement été et je le suis encore
Sans doute le serais-je jusqu'à ma mort
Et pourtant parfois j'ai pris des décisions que je pensais définitives
Mais il faut croire que mon âme pour tant de choses est particulièrement craintive
Il y a des choses que je ressens au fond de moi
Et ça impacte indiscutablement ce en quoi je crois
Je crois en un Créateur Tout Puissant au dessus de tout ce que l'on peut concevoir
Mais croire est-ce suffisant et ce même si je n'ai pas besoin de le voir
Beaucoup m'ont dit comment l'adorer
Pourquoi ai-je toujours autant de mal à me laisser aller
Est-ce parce que j'ai vu tellement de serviteurs de la bête
Tellement d'imposteurs, de séducteurs et de faux prophètes
Alors on se demande où est la vérité dans ce monde illusoire 
D'autres ont besoin de croire pour voir et sont trompés parfois par ce qu'ils croient percevoir
Je crois en l'amour, en la bonté et en l'humilité
Je crois que chacun a besoin d'aimer et d'être aimé
Même si sans doute chacun a sa manière de concevoir ce concept
J'aurais aimé comme certains avoir des certitudes et voir les choses de manière claire et nette
On me dit qu'il faut avoir la foi d'une manière bien précise
Ceci est difficile pour un être comme moi à l'âme indécise
Me menacer de brûler en enfer n'est pas non plus la solution
Car entre l'émotion et la raison je choisis très souvent la raison 
Certains me disent de me soumettre, de lâcher prise 
Mais vient alors en moi la hantise de céder à une étrangère emprise 
A quand chez moi une sainte révolution pour une saine évolution ? 
Sans doute le Créateur a la réponse et sans doute essaie-t-il de chacun nous parler
Et certains sont sourds comme moi car nous ne savons pas écouter
J'ai besoin de croire qu'Il nous parle par notre conscience
Les gens me disent que je suis un homme de bien et pourtant de cela je n'ai pas conscience
Je me sens si sale, si seul et parfois tellement perdu
Et à la portée de monstres aussi féroces que ceux du « monde perdu »
M'enfin je me dis que tant qu'il y a de la vie y a de l'espoir
Et qu'il faut garder espoir tant que nous ne sommes pas plongés dans le noir

Le moine « cybérien »




jeudi 10 mai 2018

Croyant....






Quand on lit un titre comme celui de ce texte on se demande obligatoirement à quel genre de gus on a affaire. Je suis un homme ordinaire qui se pose des questions et n’a pas encore eu toutes les réponses à celles-ci. Ceci devrait je l’espère vous situer sur mon état d’esprit. Et pourtant je lis beaucoup, je pose beaucoup de questions, j’ai visité plusieurs pays mais je me demande toujours la même chose, à quoi sert l’humain dans l’univers ? Et la question qui tue pourquoi avons-nous été créés ! Car quand j’observe l’humain, je me dis qu’il aurait peut-être mieux valu qu’il n’existe pas ! 



L’être humain

Contrairement à mes amis, je n’ai pas une bonne opinion du genre humain. C’est une espèce invasive, destructrice, préjudiciable au plus grand nombre et je pourrais continuer comme cela longtemps. Bien sûr j’ai conscience de ne pas avoir tout vu et par conséquent d’avoir un devoir de réserve quant à certaines opinions. J’ai aussi conscience qu’un très petit nombre de personnes malfaisantes peut conduire tout un pays au chaos et même plus. Ceci étant dit on ne peut directement faire manger de la viande à un herbivore, on ne peut non plus transformer une pierre en or. Je crois donc que si l’humain cède au mal, c’est parce qu’il a une prédisposition naturelle à le faire. Je pourrais aller jusqu’à dire que l’humain est un mauvais-né et croyez-moi cette idée me hante régulièrement. Bien sûr certains humains sont plus mauvais que la majorité de l’espèce, m’enfin je ne vois quel humain est bon au vrai sens du terme dans ce bas monde. C’est parfois à croire que l’humain prend plaisir ou ne peut s’empêcher de faire du mal. J’en ai vu de ces gens qui vous disent qu’ils savent que ce qu’ils font est mal mais qu’ils ne peuvent s’empêcher de le faire. Avoir conscience que ce que l’on fait est mal et ne pas pouvoir s’empêcher de le faire, j’appelle ça être mauvais jusqu’aux gênes. Je ne sais pas exactement d’où vient l’humain et je n’ai pas envie de rentrer dans ces conflits sans fin entre religieux et scientifiques, je ne fais qu’observer et tirer des conclusions. L’humain aime trouver des boucs-émissaires pour excuser sa lâcheté et sa méchanceté et c’est vraiment agaçant ! Il sait toujours mieux que les autres ce qu’il faut faire et ce n’est pas seulement une histoire de puissants. Ce qui sépare la capacité de nuisance d’un puissant et d’un « petit » c’est le fric et le pouvoir. Mais faites passer le quidam moyen de la « pauvreté » à la très grande richesse et on verra à quel point la transformation sera spectaculaire. Devenant quasiment un dieu il perdra tout sens de la mesure et des limites. Autrement dit je pense que chaque humain est un monstre en puissance il suffit juste que le décor adéquat soit planté. Certes dira-t-on son environnement l’influence et je ne le nie pas. C’est sans doute pour cela que certains préconisent un environnement strict et spirituellement assaini. Mais nous savons à moins d’être naïfs que trop de pouvoir corrompt et qu’un petit nombre de personnes peuvent en manipuler beaucoup d’autres. En Allemagne nazi il n’y avait pas 36 000 Hitler, il n’y en avait qu’un seul entouré il est vrai de conseillers rusés qui eux non plus n’étaient pas 36000. Qu’est-ce qui pourrait m’amener à penser que même si on créé un environnement strict certains ne parviendraient à détourner celui-ci à leur avantage. Car l’humain a cette tendance à trouver le moyen de contourner ce qui l’emmerde. C’est comme relever un défi pour lui et il ne peut pas s’en passer. C’est apparemment pour certains d’entre nous aussi vital que de respirer de l’air. Certains croyants essaient même de ruser avec Dieu, c’est dire à quel point l’humain peut être pervers. Est-ce qu’un seul être humain mériterait selon moi d’être sauvé en cas de catastrophes planétaires ? Ma première réponse pourrait être de dire non ! Je dirais même que la flore et la faune terrestre pousserait un grand ouf de soulagement délivré d’un tel cerbère. Mais je pense tout de même que certains humains doivent survivre pour essayer de comprendre le sens de la vie. Mais à vrai dire que l’espèce humaine disparaisse, ma foi ce serait la loi de la nature. Des espèces disparaissent tout le temps, alors si ça nous arrive je dirais que notre temps est arrivé, pas besoin d’en faire tout un tintouin. S’accrocher désespérément à la vie comme certains le font est une malédiction. Une naissance signale une future mort, c’est inéluctable. C’est comme vouloir empêcher le soleil de se lever que de refuser la mort. Tentative pathétique mais symptôme on ne peut plus évident de la folie humaine. Folie qui pousse certains à vouloir faire des guerres pour augmenter leur espace vital. Alors que la folie humaine vienne de l’esprit humain où vienne d’esprits désincarnés, le fait est que des humains vont jusqu’au bout de leur folie et parfois avec une certaine jubilation. Si certains esprits désincarnés prêchent mais que personne les écoute quel pouvoir auraient-ils ? Je pense comme certains de mes amis que nous sommes en fait libres mais que nous avons peur de cette liberté. Nous sommes comme des papillons qui refusent de prendre leur envol. Et dès que nous trouvons une explication pour ne pas dire une justification à notre peur irrationnelle, nous sommes contents et nous refusons de bouger. Et ce n’est que quand il est parfois trop tard que nous nous débattons comme un homme qui se noie. Mais comme nous n’avons pas appris à nous battre, nous coulons corps et bien. Une des astuces pour expliquer le fait que nous refusons de nous battre est de dire c’est la faute du diable, de Dieu ou d’une autre entité que jamais nos yeux ou même nos sens n’ont croisés. Ainsi nous voyons certains qui crient à tort et à travers et qui parlent de fin du monde, de fin des temps et que ne sais-je d’autres. Mais si ces évènements doivent arriver ils arriveront que pouvons-nous faire pour les empêcher ? Nous ne pouvons rien faire comme nous ne pouvons nous sauver du trépas. On les (ces catastrophes à venir) qualifie de prophéties divines, mais les prophéties divines ne sont-elles pas décrites comme inéluctables ? A quoi bon ça sert de lutter contre elles si ce n’est être maudit et particulièrement incohérent (l’incohérence étant un signe de la folie). Et pendant que vous focalisez vos pensées sur ce genre de choses vous refusez de faire des choses concrètes comme aider le pauvre, le faible, ce qui devrait après tout être une de vos missions prioritaires. Le monde est ce que nous tous en faisons alors secouons-nous ou coulons corps et bien.


Le monde et nous

Cette planète est un pur bijou, une vraie merveille. Elle nous procure pratiquement tout ce dont nous avons besoin au plan physique. Mais qu’en faisons-nous ? Et bien nous la corrompons avec tout le mal et la pourriture que nous avons en nous. Le résultat est là, inutile de se voiler la face. Même si je ne suis pas de l’avis de la secte du réchauffement global provoqué par l’humain, j’ai des tendances écologiques. J’aime respirer l’air pur de la nature, apprécier de beaux paysages, un beau coucher de soleil etc… Mais pour être rigoureux, il faut rendre à l’homme ce qui est à l’homme et à la nature ce qui est à elle. L’humain se croit capable de détruire la terre, comme il se croit capable de réparer celle-ci. Il a cette audace là quand il n’est même pas fichu de fabriquer des objets qui marchent correctement pendant plus d’un siècle ? Pour qui se prend ce singe pensant et parlant ? Et qu’on nous casse les oreilles avec le développement durable et qu’on nous casse les burnes avec l’écologie. Et le CO2 qui serait notre pire ennemi, pire que Ben Laden ou qu’Hitler car il menacerait toute l’espèce. Encore un bouc-émissaire de plus qu’il faut vaincre à tout prix. L’objectif est clair mais sur les voies et moyens pour y arriver ça coince un peu. Mais si on prend du recul on ne peut que voir la main de certains psychopathes qui rêvent de contrôler ce monde qui pourtant les dépasse. Ils rêvent d’un seul gouvernement, une seule armée, un seul monde en gros une nouvelle et gigantesque tour de Babel. Et pendant qu’ils y sont pourquoi ne chercheraient-ils pas à créer un nouveau continent, une nouvelle Pangée ? Cela trotte d’ailleurs dans la tête de certains scénaristes (voir le film « superman returns »). C’est sûr que ces illuminés rêvent sans aucun doute de redessiner au sens propre comme figuré la carte du monde. Un nouveau monde pour un Nouvel Ordre Mondial, quoi de plus logique ? Qu’est-ce qui arrêterait des gens qui croient pouvoir agir en toute impunité. La nature ne les a pas vraiment encore arrêtés, ni leurs cons frères et sœurs humains, alors qui le pourrait ? Quand un projectile est lancé, moins il a de résistance plus il va vite. Telle est l’action de ces humains. Ils ont insulté l’intelligence humaine avec des farces sadiques et on fait avaler à tant de gens un liquide si puant et si amer que normalement il donnerait la nausée rien qu’à la vue ou à l’odeur. Mais les humains moyens l’ont bu et pire certains en redemandent. Ils ont imposé de nouveaux dogmes à grand renfort de matraquage et beaucoup d’humains l’ont accepté. Mais si les humains aiment autant les menteurs et les tricheurs c’est parce qu’eux-mêmes au fond d’eux ils sont aussi comme ça. Ils bavent d’envie devant les puissants et les stars car ces personnes sont leurs fantasmes et leurs rêves en chair et en os. Les gens me traitent de rabat-joies, je le suis et je le revendique. Alors le Nouvel Ordre Mondial aura bien lieu car les humains au fond d’eux le souhaitent ardemment. Ils n’ont pas peur de Dieu car ils ne le perçoivent pas et préfèrent s’attacher au concret, au palpable. Montrer leur des images et du son et ils croiront. Il suffit qu’on leur montre des images de Ben Laden et ils croient qu’il est vivant et qu’il est une menace. Cette réaction me rappelle quand j’étais plus jeune et que je voyais Bob Marley chanter à la télévision. Je ne comprenais pas quand on me disait qu’il était mort, car dans mon esprit je le voyais « vivant » à la télévision. C’était une superbe illusion et en m’en rappelant ça me fait rire. Il suffit que l’on montre des superbes images aux gens pour qu’ils croient que le monde est en danger. On leur montre des phénomènes climatiques apparemment rares et aussitôt on leur dit que c’est dû au changement climatique et ils le croient. Il suffit de voir pour croire dans ce monde. Et c’est bien là le problème il suffit qu’on interprète les signes aux humains de façon plus ou moins convaincante et ils avalent l’explication qu’on leur en donne. Ils ont besoin d’être rassurés et d’avoir une espérance pour pouvoir mieux dormir. Ils aiment qu’on leur raconte de belles histoires comme les contes de fée, le père Noel etc… Alors face à ces grands gamins pourquoi ne pas profiter pour les martyriser et les traiter de serfs, de serfs-veaux, de moutons. Ils (l’élite) ne sont finalement qu’un reflet de ce que nous sommes. Si nous buvons les mensonges qu’ils disent sur le monde et bien ils continueront encore et encore, jusqu’à se prendre pour des dieux qui peuvent nous utiliser comme des pantins. Et si nous nous plaignons ils diront qu’ils ont été élus/cautionnés par le peuple pour mener la politique qu’ils mènent et qu’ils n’ont jamais rien caché aux peuples. Ce gros mensonge peut facilement être éventré mais en avons-nous la volonté ? La nature a horreur du vide et s’il n’y a pas d’hommes courageux et justes, facile de deviner ce qui va arriver. Nous croyons connaître le monde avec tous les médias dont nous disposons mais en fait nous n’en avons qu’une image « construite ». Finalement on ne nous montre que ce que l’on veut que l’on voit. Et quand on se déplace physiquement on détecte tout de suite le décalage entre la vision que l’on nous donne et la réalité. Et d’ailleurs quand on se déplace on comprend la grandeur du monde et la petitesse du genre humain. Evidemment il faut des moyens pour se déplacer, ce qui n’est finalement pas à la portée de tout le monde. Moi je refuse donc qu’on m’impose une vision des choses et que l’on veuille que je croie aveuglément ce que je ne peux vérifier et ce que je ne ressens pas au fond de moi comme étant la vérité !


Moi et les religions

Je l’ai déjà dit maintes fois je rejette les religions en tant qu’organisations humaines. Toute chose liée aux hommes a tendance à se dénaturer avec le temps. Car à l’image d’un arbre qui grandit et qui a de multiples branches, les choses ne vont va pas en se simplifiant mais en devenant de plus en plus complexes. Elles deviennent parfois si complexes qu’il est quasiment impossible d’avoir une vision claire de comment c’était au départ. Et les religions ont bien du mal à échapper à cette règle. Que le message divin ait eu une certaine pureté au départ oui sans doute mais qu’il n’ait pas été altéré, franchement que l’on m’excuse mais je n’y crois pas. Un seul homme donne des enfants qui sont parfois bien différents de lui et ceux donneront des enfants bien différents d’eux-mêmes et encore plus différents de leurs « ancêtres » et ainsi de suite. Ce qui veut dire selon moi qu’il est quasiment impossible de garder la pureté d’un message originel voire de la retracer avec une certitude absolue. A moins d’avoir une force surnaturelle qui veille à ce que ce message soit sauvegardé et que seuls les purs de cœur y ait accès. Ainsi les musulmans disent que Dieu a protégé de manière surnaturelle le Coran et les chrétiens disent que le Saint-Esprit se manifeste aux « élus » et leur permet de connaître la voie juste en gravant la parole dans leur coeur. Concernant la religion chrétienne j’ai vu toute sorte de personnes étranges, des prophètes, des bishops, des visionnaires etc… Et beaucoup d’entre eux ressemblent à la description des imposteurs faite par la bible elle-même. J’en viens à me dire que si la bible a effectivement raison, très peu iront au paradis. Je ne sais même pas si 1% de ceux qui se disent chrétiens sont concernés. Concernant les musulmans j’en ai vu de toute sorte aussi. Certains consultent les esprits dans ce qui ressemble à des séances de spiritisme, même si certains de ces « djinns » disent qu’ils sont musulmans. Mais à notre niveau comment pouvons-nous savoir ce que sont réellement ces esprits ? La bible dit par exemple d’éprouver les esprits pour savoir s’ils sont de Dieu ou pas ? Ils doivent confesser le christ ! Mais l’esprit qui s’appellerait Sananda () se fait passer pour Jésus et dit qu’il est « le fils de Dieu ». Il berne facilement les gens parce que semble-t-il il leur apparaît en rêve comme le Jésus peint dans les églises ! Et combien de prophètes et de prophétesses disent qu’ils parlent avec Jésus ? Et pourtant ils se contredisent souvent ! Même Bush dit qu’il parlait à Dieu et qu’il faisait sa volonté ! D’ailleurs on constate que beaucoup d’évangéliques suivaient ce sinistre clown en s’appuyant notamment sur Romains 13. Donc tout ça pour dire que les religions en tant qu’organisations humaines ont donné de nombreuses branches pourries et par conséquence sont selon moi en état de faillite avancée. Je pense que le salut passe par une relation directe avec Dieu. Je pense que Dieu se manifeste par notre conscience et par la douceur, compassion, charité dont nous sommes capables. Je pense que nous devons prier dans l’intimité de nos chambres et lui demander de nous éprouver, de nous donner la force d’accomplir sa volonté. Il est inconcevable que certains croyants pensent qu’ils ne seront pas éprouvés quand les prophètes eux-mêmes l’ont été selon les livres sacrés des religions dites révélées. Je ne comprends pas ces soi-disant croyants qui demandent à Dieu la richesse et la gloire dans ce monde là ! Comme il est écrit dans la bible on ne peut servir deux maîtres et je crois que Dieu ne donne rien par hasard. Quand il vous donne l’argent je pense que c’est pour que vous en fassiez profiter de moins chanceux que vous. Et quand vous ne le faites pas, cet argent devient comme une malédiction et une tare que vos descendants porteront. D’ailleurs si on parlait de tous les actes abominables que certains font pour s’enrichir on comprend que leurs esprits sont enténébrés. Alors je me tiens le plus à l’écart possible de certaines organisations humaines, bien conscient cependant que l’on ne peut échapper à toutes les organisations régies par l’humain, car nous sommes avant tout des animaux sociaux. Mais je pense que le drame du croyant est d’être un incompris par ses frères et sœurs du genre humain et je me suis déjà fait depuis un bon bout de temps à cette idée.


Le croyant, un solitaire ?

Je ne sais pas si le croyant peut compter sur les autres pour entièrement rester sur le chemin de Dieu. Je crois qu’il doit avoir lui-même une bonne voire une excellente connaissance des textes dit sacrés. Autrement il devra s’en remettre à de parfaits inconnus pour affermir sa foi, ce qui en ce qui me concerne est quelque chose d’incroyablement dangereux. Je suis conscient d’être un parano mais j’estime avoir de bonnes raisons de l’être. Trop de choses m’ont dégoûté des organisations humaines à commencer par certains humains eux-mêmes. Je n’ai aucune forme de compassion pour un religieux qui est sensé connaître la parole de son livre sacré et qui la bafoue allègrement et de ce fait égare de nombreux « fidèles ». Par finir on retrouve dans des organisations qui se disent déistes des pratiques purement païennes. Le culte des saints, le culte marial dans l’église catholique. Des pasteurs qui disent guérir ou rendre les gens riches chez les protestants. Chez les musulmans des personnes qui communiquent avec les djinns ou qui font mille et un prodiges en utilisant « les secrets » du Coran. Oui j’ai vu tout ça et cela n’a fait que me pousser à me demander mais à quel genre de personnes ai-je à faire ? Je ne parle d’un oncle qui est allé deux fois à la Mecque mais cela n’a pas guéri son avidité de fric, si bien qu’il a hérité du titre peu flatteur de « marabout comptable ». Oui dit-on Dieu guide qui il veut, dans ce cas a-t-on besoin des autres humains pour trouver la voie ? Il est clair qu’il faut que des humains aiguisent votre intérêt pour telle ou telle croyance, mais pour le reste c’est à vous de faire l’effort. Rien ne m’agace plus que ces gens qui sont nés dans telle ou telle religion et après se croisent les bras et essaient de faire comme tout le monde, tel un mouton trop idiot pour faire autre chose que suivre le troupeau. Je ne suis pas comme ça et quand quelque chose m’interpelle, il faut que j’aille au fond de ma recherche sur cette chose en question. Et je dis une chose très claire : seul Dieu me jugera ! Personne d’autres !


Croyant un point c’est tout (conclusion)

J’ai expliqué plusieurs fois pourquoi je croyais en un être Tout Puissant, créateur de l’univers. Je le ressens au fond de moi et c’est quelque chose contre lequel je ne peux lutter. Et mon cœur et ma raison me poussent à confesser que l’Etre Suprême existe cela est pour moi incontestable. Plus contestable est en revanche la manière de le vénérer et de propager son message. Je pense que l’un des meilleurs moyens de rendre hommage au Très-Haut est d’être généreux, plein de compassion, juste, honnête et doux de cœur. Ce ne sont pas des qualités qui sont promus dans notre monde violent où seule semble régner la loi du plus fort. Je rejette la loi du plus fort qui me dégoûte au plus haut point ! Cette loi qui cautionne des « dommages collatéraux », des invasions illégales et la destruction de tout ce qui est doux et beau dans ce monde. Le monde nous crie qu’il faut être solidaire mais que faisons-nous ? Entre ceux qui appellent à la guerre sainte contre un « axe du mal » imaginaire et ceux qui de par leurs actes foulent aux pieds les paroles de leur livre « saint » on ne peut qu’être consterné et se sentir seul. Mais ce genre d’actes ne trouble pas ma foi en Dieu, bien au contraire. Cela ne fait que me confirmer dans quel monde de ténèbres insondables nous sommes. Et cela ne fait que me confirmer que nous sommes le cerbère de notre propre enfer. Nos pensées refusent obstinément de se tourner vers des choses agréables et douces. Au contraire elles sont remplies de violence, de violence potentielle et de fantasmes insensés. Nous n’avons pas la paix intérieure et nous projetons ces pensées ténébreuses sur le monde qui finit par ressembler à ce que nous sommes au fond de nous. Incapables de comprendre la puissance de notre esprit et donc la nécessité de le garder sain à défaut de saint, nous nous enfonçons sûrement mais lentement vers un gouffre dont nous aurons sans une intervention surnaturelle du mal à nous sortir. On dira que j’attends un miracle, peut-être bien ! Mais voir les humains se tourner vers le bien serait à coup sûr un sacré miracle. La question que l’on pose est en sont-ils capables ? Si c’est non on se demande à quoi bien peut servir le genre humain. Heureusement quelques humains sont doux de cœur et généreux, ceux-ci permettent de maintenir la flamme de l’espoir. Ceux-ci m’assurent que Dieu se manifeste dans ce monde et c’est bien là selon moi l’essentiel.

Le moine "cybérien" 




vendredi 27 avril 2018

L'être que je suis




Qui je suis ? Un fils d'homme qui aurait aimé être comme tout un chacun
Mais en moi quête de vérité et paix ne semblent faire qu'un
J'aime comprendre les choses savoir pourquoi elles sont ainsi
Et j'ai depuis lors compris que c'est la quête de toute une vie
A vrai dire mon esprit est en train de bannir presque toute autre envie
Et des envies j'en ai eu et même des plus sordides
Mais les épreuves ont depuis un moment tué en moi tout esprit candide
J'ai trop vu le mal pour avoir quelque chose de bon à espérer de l'humain
Il est bien vrai qu'une partie de moi ait envie que je change d'avis demain
Mais je me suis fait trop d'illusions
Et les désillusions ont fini par me pousser à tirer une terrible conclusion
L'humain est vraiment et irrémédiablement mauvais dans le fond
Il y a des raisons et les chercher semble être une de mes missions
Suis-je du genre à tendre l'autre joue ? Cela dépend de la situation
Je cherche à faire grandir mon esprit, avide de choses spirituelles
Mais je ne suis pas comme certains hypocrites à dire que je crache sur des choses matérielles
Bien sûr que non, on ne peut vivre d'eau fraiche et d'amour
Même si je me vois mal dans un monde sans compassion, sans douceur et sans amour
J'essaie de faire la part des choses, de trouver l'équilibre
Mon esprit de tout temps a toujours voulu être libre
Mais est-ce sensé ? Ne dois-je pas me soumettre à une entité supérieure ?
Je sais ce qui apaise mes peurs et fait battre tendement mon cœur
Je sais ce que sont mes espoirs, ce en quoi je veux croire
Et si parfois il me faut percevoir pour croire
Je sais qu'il y a des choses qui ne peuvent que reposer sur la foi
Le vrai amour, le vrai bonheur au fond de moi paradoxalement j'y crois
Peut-être pas pour ici-bas mais dans un bien mystérieux endroit
Que certains appellent paradis ou jardin éternel du céleste Père
Comme beaucoup espèrent que les êtres livrés au mal finiront en enfer
Je suis mal placé pour juger donc je laisse cette tâche délicate au véritable être saint
Car saint et sain je ne le suis point et même j'en suis très loin
Trop d'idées malsaines encore en tête mais si comparé à beaucoup je parais quelque de bien
Nul ne sait à quoi je pense quand je suis seul avec moi
Seul dans le lieu secret et que je demande à mon Dieu que les pensées impures soient éloignées de moi
Je ne suis qu'un fils d'homme avec ses qualités et ses défauts
Un être sur qui parfois beaucoup ont eu tout faux
Mais je ne veux volontairement faire de mal à personne
Et quand je le fais ma conscience tel un terrible tonnerre en moi résonne
Faire ce que je peux et faire ce que je dois semblent être séparés par un terrible gouffre
Et oui très souvent en silence terriblement je souffre
Enfin j'espère voir clair avant qu'il ne soit trop tard
Car je pressens que dans la vie le train du bonheur ne revient que rarement voire jamais pour ceux qui sont arrivés en retard !

Fils d'homme



jeudi 26 avril 2018

L'emprise du mensonge




Mentir, trahir et entraîner le chaos et la destruction
Cela semble être la seule motivation des élites de certaines nations
Les choses ne changent pas, n'avancent pas
Mais la gravité de la situation, beaucoup ne la comprennent pas
Je ne dis pas que nous sommes aux portes de la troisième guerre mondiale
Mais il y a suffisamment de ténèbres pour conclure que tout ceci finira mal
Macron et Trump, présidents ? Ce n'est pas un cauchemar c'est la réalité
Le vrai visage des élites occidentales qui riment avec bestialité
Cela devrait être su et compris depuis longtemps
Mais il faut croire que les capacités de réflexion et de compréhension ont sombré avec le temps
Les merdias ont fait du « bon » boulot et l'inconséquence humaine a fait le reste
La folie des profondeurs comme si la conscience humaine est descendue à une profondeur supérieure à celle du Trieste
Pathétique mais nous devons voir les choses pour ce qu'elles sont
On lance des missiles sur un état souverain avec la plus pathétique des raisons
Et bientôt quoi ? Bombardement encore plus massif pour essayer de ramener ce pays à l'âge de pierre ?
Toujours avancer pour provoquer la grande guerre ?
Heureusement je pense que nous n'en sommes pas encore là
Cependant je pense que ces élites jouent à un jeu très dangereux
On pourrait même se demander pourquoi ils sont aussi nerveux
Ils ont des choses à cacher me dit-on
Sans doute mais de là à porter la situation militaire au point d’ébullition
Évidemment avec tout ça on ne parle pas de la situation tragique du Congo ou du Yémen
Peut-être qu'il faudrait y regarder de plus près dans ces contrées « lointaines »
Mais à quoi bon ? Qui ça intéresse dans le fond ?
Tant que nous ne sommes pas touchés personnellement on ne se préoccupe pas de certaines situations
On mène nos vies comme si de rien n'était
On se croit en sécurité, on se croit en paix
Et boom un attentat nous fait prendre conscience d'une sordide réalité
Assez pour nous réveiller ? Il ne faut pas exagérer
Quelques temps après on aura tout oublié
C'est ainsi c'est la vie de l'humanité
Contents que la matrice continue de nous faire rêver
De nous faire planer mieux que ne le ferait un stupéfiant
Ce qu'il est bon de se penser et de se comporter comme un enfant
Après tout pourquoi je me fatigue ça ne sert à rien
Rien n'aura changé et demain ressemblera furieusement à hier !

Fils d'homme



La paix est-elle possible ici-bas ?




La question que je me pose depuis si longtemps
Si tu me suis tu connais ma conclusion depuis le temps
Elle a trop d'ennemis pour pouvoir s'imposer
L'ennemi de la vie travaille sans relâche pour voir son « amour » triompher
Amoureux de la mort ils rêvent pour nous des désastres les plus cruels
Lève les yeux et voix ces étranges traînées qui zèbrent le ciel
Regarde le monde et les conflits créés de manière totalement artificielle
La paix certains n'en veulent pas et les autres sont trop faibles pour la protéger
Pour un oui ou non les gens ne cessent de vouloir s’entre-tuer
Comment espérer et le croyant en moi n'y croit plus
A vrai dire de ce monde pourri à mort mon esprit n'en peut plus
Si je le pouvais j'irai me terrer dans un trou perdu
Mais j'ai apparemment encore des choses à faire ici
Peut-être toucher les consciences et faire comprendre l'importance et la beauté de la vie
Mes paroles touchent à ce qu'il semble et donc je dois continuer
Même si parfois on se dit à quoi bon
De l'humanité il ne peut apparemment rien sortir de bon
Espérer je n'y arrive pas et j'ai souvent envie de partir
Pour ne plus voir tant d'enfants souffrir
Trop d'envieux qui ne sont jamais rassasiés
Alors leur appétit immonde détruit sans arrêt des vies
Combien de mère finissent par dépérir de dépit
Alors on se tourne vers le Créateur pour lui demander pourquoi
Pourquoi tant d'humains finissent par choisir la pire des voies
Écouter les pires des voix et s'attacher aux pires des fois
Le croyant en moi croit en un monde que nos yeux point ne voient
Un monde beau, un monde grand, un monde d'une perfection éternelle
Évidemment pour y croire il faut savoir se détacher du matériel
Au Dieu Tout Puissant je crois et je prie pour qu'Il réveille en chacun de nous ce qu'il y a de plus bon
Les saints écrits disent que nous ne sommes pas tous destinés à être des serviteurs du bon
De bon il n'y a que le Père, nous autres ne sommes que des morceaux de terre
Oui nos corps retourneront à notre mère pour nos âmes on espère
La paix sur terre sans doute n'est-ce qu'un beau rêve
Car en vérité la paix ici-bas n'est bien souvent qu'une trêve !

Fils de l'esprit



Amour, justice et paix




Depuis longtemps je rêve de justice d'amour et de paix
Mon plus grand désir est d'en moi trouver la paix
La paix du cœur, paix de l'esprit et paix de l'âme
Dans un monde rempli de désastres, de folie et de drames
Je me suis posé la question sur la nature de l'humain
Et pourquoi il semble impossible d'imaginer un beau lendemain
Sur son destin je me demande si l'humain a la main
Ou s'il a affaire à des entités qui dépassement son entendement
On ne peut faire preuve que d'un grand étonnement face à la folie des puissants
Pourquoi en eux tant de haine et tant de désir de faire couler le sang
Ils envoient des jeunes à l'abattoir puis les abandonnent comme des outils usés
Pour séduire les foules ils savent faire ces rusés
Mais ce sont les mêmes astuces et mensonges éculés
Comment les gens se font avoir s'ils ne sont pas aveuglés
Une guerre spirituelle qui en vérité ne dit pas son nom
Et qui semble avoir pour but principal l'établissement du NOM
Evidémment beaucoup ne savent même pas ce que j'évoque
Normal plus aucune abomination ne les choque
Car plongés dans un monde parallèle où règne la déraison
Même pas inquiétés par le dérèglement des saisons
Aléa jacta es et le compte à rebours semble avoir commencé
A chacun de voir pour son salut à quoi il doit renoncer
Le mal je prie Dieu d'avoir la sagesse et le discernement pour savoir le dénoncer
Car l'ennemi est rusé et sait se déguiser en ange de lumière
Il saura comment faire pour au final nous piéger dans un véritable enfer
L'amour, la solidarité et la compassion disparaissent devant nos yeux
Pour faire place aux jeux, aux abominations et à l'odieux
Posons-nous les bonnes questions pendant qu'il est encore temps
Car malheureusement nous nous enfonçons de plus en plus rapidement dans le monde totalement faux mis en place par le Satan

Fils de l'esprit 



samedi 21 avril 2018

De la complexité du monde






J'ai souvent eu maille à partir avec des dissidents et autres prétendus rebelles sur pas mal de sujet. Ils ne comprennent pas que je me méfie de personnes comme Poutine ou le président chinois et que je dis que je ne suis du côté de personne. C'est tout simple la vie m'a appris à me méfier de tout, de mes croyances, de mon ombre et des mes prétendus amis. J'en suis arrivé à la conclusion que chacun défend ses intérêts et donc les confrontations sont pour moi inéluctables.



On en a un exemple clair de cette complexité avec les relations russo-turques. Ces deux pays ont certaines relations économiques mais ont des divergences claires sur le dossier syrien par exemple. Donc je dis aux gens que je respecte certaines décisions des russes par exemple mais pour le reste pour moi ce ne sont que des humains défendant leurs intérêts. Il est de leur intérêt que l'accès à la méditerranée soit maintenu. Il est de leur intérêt que la Syrie ne s'effondre pas et ne devienne pas un nid à terroristes. Il était de leur intérêt que le projet gazier qui intéressait le Qatar et la Turquie échoue aussi. De plus la guerre de Syrie leur a donné l'occasion de tester des armes et d'entraîner leurs soldats en situation réelle. Je ne crois pas à l'angélisme voyez-vous. Il est aussi de leur intérêt que la souveraineté des nations soit respectée. Sans oublier que les russes et les chinois ont intérêt à ce que le monde devienne multipolaire et que l'occident soit affaibli. Donc de mon point de vue les russes sont des monstres de pragmatisme. Mais au moins ils sont décents, classe et courtois parce qu'en face c'est n'importe quoi. Les gens sont souvent choqués quand par exemple je vomis un gars comme Laurent Gbagbo que certains prennent pour un grand résistant.



Alors je leur demande qu'est-ce que cet individu a fait de concret pour le panafricanisme. Ok il disait lutter contre la France en même temps ses partisans en appelaient à Israël et même aux USA ! De plus en Côte d'Ivoire il y avait pas mal de problèmes ethniques qui ont expliqué le soutien de certains ivoiriens pour le mondialiste Alassane Ouattara. Et quand vous dites que vous ne supportez pas Gbagbo les esprits simplistes pensent que de facto vous supportez l'autre. Et je leur redis ce que je dis à tout le monde je ne fais confiance à personne et je juge sur les faits. Je suis réservé par exemple sur le dossier syrien parce que je ne vis pas en Syrie et je ne sais pas ce qui s'y passait et ce qui s'y passe mis à part par des personnes qui ont leurs intérêts et qui sont forcément et foncièrement partisans. Je sais par contre que les USA voulait dégommer l'actuel état syrien. On sait aussi que les pays qui en veulent à la Syrie ne le font pas pour les beaux yeux des syriens. Dans l'état actuel de mes connaissances (forcément limitées) je souhaiterai que l'état syrien actuel reste en place. Pour en revenir à la Côte d'Ivoire pays où je vis actuellement, les choses de mon point de vue ont toujours été complexes. Ce pays est une sorte de chasse gardée pour la France qui y a semé une sacrée pagaille. Certains pensent que les français n'aimaient pas Gbagbo « le panafricain », la bonne blague. Il s'entendait pas mal avec les socialistes (dont on sait quel genre de viles personnes ils sont) et a toujours eu maille à partir avec les gens de droite que ce soit Chirac ou Sarkozy (très proche lui de Ouattara). Donc l'homme n'a pas été très habile politiquement et franchement au niveau de ses partisans il y a des sacrés débiles et un nombre invraisemblable d'idiots utiles. Des gens qui pensaient par exemple que des anges viendraient sauver leur « messie » Gbagbo. Et certains ont tendance à diviniser Gbagbo comme d'autres le font avec Poutine ou Assad. Et donc je m'interroge quant à l'avenir.



Poutine, Assad ou Gbagbo ont un certain charisme et une aura que je ne peux nier. L'après-Poutine effraie les russes, comme l'après-Assad pourrait être difficile et on voit que sans Gbagbo son parti en Côte d'Ivoire tombe en lambeaux. Nul besoin de revenir sur le difficile après-Chavez ! Chavez étant aussi un homme au très grand charisme et au talent indéniable. Ces gens ont laissé une trace indélébile dans l'imaginaire de leurs peuples (surtout de leurs partisans) et on verra comment ces peuples feront sans eux. Car leurs adversaires sont vicieux, déterminés et prêts à faire couler le sang. J'espère que dans le cas de Poutine et d'Assad par exemple il y aura un système solide qui tiendra la baraque après leur départ. Une des raisons pour lesquelles je n'aime pas Gbagbo est que quasiment tout son mouvement reposait sur lui. Certains se traitant de gbagboistes et ne vivant et je ne jurant que par lui. J'ai dit à l'un d'entre eux, supposons que ton champion meurt, tu fais quoi. Vous ne serez pas surpris d'apprendre qu'il n'a pas pu répondre. J'aurais voulu que Gbagbo amorce la création de vrais citoyens, mais cet individu a prétendu lui l'historien qu'il a été naïf quant à la détermination de la France (comme si la France était indépendante et comme si la France était le seul « état » à vouloir le dégager) à l'enlever. Si le dieu de ses  partisans se dit naïf ça en dit long je pense sur ses suiveurs. Les fanatiques de la révolution malheureusement refusent de voir les choses comme elles sont !



Comme je l'ai dit les gens défendent leurs intérêts et les russes et les chinois par exemple n'avaient pas beaucoup d'intérêt dans le dossier ivoirien ce que beaucoup de jeunes pro-Gbagbo n'ont pas compris. D'ailleurs est-ce que russes et chinois se bougent pour le Yémen ? Par contre maintenant certains pays africains semblent beaucoup les intéresser. En Côte d'Ivoire les chinois ont certains marchés et donc n'ont pas de raison de ne pas s'entendre avec l'ennemi de Gbagbo et supposé esclave absolu de l'occident, Ouattara. Je dis aux gens qu'il faut apprendre à connaître les réalités compliquées du monde et non s'asseoir dans son salon et se faire des films. Il faut connaître les intérêts et en fonction de cela extrapoler. Mais c'est connu l'humain aime les histoires simplistes avec les « méchants » et les « bons » quand dans les faits, le monde est plutôt rempli de brutes et de truands. D'ailleurs le film le bon, la brute et le truand montre assez bien comment le monde fonctionne. Peut-être que dans l'au delà ce sera différent mais nous sommes ici-bas et donc il faut s'y faire !

Le cybercynique !