vendredi 13 octobre 2017

Naïf



Ils sont naïfs et ils prétendent combattre un système qui les dépasse
Pas étonnant que tant de combats dits nobles finissent dans l’impasse
Je repense à ce président ivoirien à la CPI qui prétend avoir été naïf
A bon ? Il ignorait qu’être président c’était être capable d’être proactif ?
Que c'était être capitaine d'un bateau sur une mer remplie de récifs ? 
Dans quel monde il vit ? A moins que ce ne soit une sordide hypocrisie
Historien qu’il se prétend, à croire que l’histoire ne lui a rien appris !
Et maintenant quoi ? Les puissants avancent à l’ombre de nos failles
Contrairement à nous ils sont depuis longtemps en ordre de bataille
Leur plan de bataille est disponible mais les gens refusent de le croire
Car les sales coups ils veulent les voir pour y croire
Ils ont toujours un train de retard et sont des proies faciles
Car futiles sont les envies insensées de ces imbéciles
Dont le nom de code est bien souvent victimes de la mode
Modelés par un système qui les abuse par toute sorte de fraudes
Mais ils font la politique de l’autruche refusant de voir ce qui est évident
Evitant tout ce qui perturbe leurs esprits comme croire que les élections c’est bidon
Coluche te l’a dit si les élections changeaient quelque chose elles seraient bannies
Les élites nous ont depuis longtemps trahis et avancent vers leur nouvel ordre mondial
Un gouvernement mondial au service exclusif des proprios de multinationales
Ces malades mentaux que certains appellent avec raison les 1%
Pas nombreux mais cohérents eux et déterminés dans leur quête démoniaque
Maniaques pour la plupart et encore plus vicieux que des martiens de Mars Attack
Allez ne fais pas une attaque car tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir
On se dit qu’un jour les gens comprendront que la connaissance c’est le pouvoir
Et que la conne aisance c’est le chemin le plus sûr vers l’abattoir !
Et je pense que jusqu’à notre dernier soupir ici-bas il faut y croire

Même s’il est vrai que le nombre insensé de naïfs vous fait broyer du noir !

Abraham K  


mardi 10 octobre 2017

Le mur de la déraison



J’ai déjà dit à quel point j’étais perplexe quand certains s’appuyaient à mort sur des dogmes. J’ai déjà dit que je comprenais que certains aient besoin de repères et que vu que chaque personne a son vécu, j’ai du mal à juger les gens. Ceci étant dit j’ai dit aussi qu’il y a des personnes que je considère comme des ennemis mortels. Alors j’aimerais bien tendre l’autre joue mais si c’est pour voir des monstres s’en prendre à des enfants et emprisonner l’humanité dans un mur de folie et de déraison, très peu pour moi !
La guerre de mon point de vue est une abomination et seuls des malades mentaux peuvent aimer cette chose. Alors bien sûr certains n’y ont jamais été confrontés et ont peut-être une vision romantique de cette horreur à cause notamment des films de propagande de tonton Sam. Pourtant il suffit de voir des documentaires sur certaines guerres et même certains films comme « Platoon », « né un 4 juillet », « il faut sauver le soldat Ryan », « la ligne rouge » etc… Pour comprendre ce qu’est la guerre ! La guerre c’est la mort ! Mort des corps, mort des esprits et mort de l’espoir ! Un trou noir effroyable qui avale tout ce qui est bon, beau et positif. On sait à qui la guerre profite et ces créatures malheureusement sont parmi nous et ont l’apparence humaine. Que ces créatures s’appellent Collin Powell (dont les excuses minables m’agacent plus que toute autre chose), Georges Bush, Nicolas Sarkozy, François Hollande, Bernard Henry Lévy, Bernard Kouchner, Hillary Clinton et peut-être même bientôt Donald Trump ce ne sont pour moi que des enfants du démon. Et je suis outré quand des gens osent aller applaudir aux meetings de ces monstres. On a les dirigeants que l’on mérite…
Soyons un peu sérieux. Si l’esprit de vérité et de justice habitait le cœur des humains, ces personnes croupiraient dans un trou infâme avec les cafards, les rats, les serpents, les scorpions et autres viles créatures auxquelles leurs âmes ressemblent. Mais non ces personnes sont sur des piédestaux et sont intouchables ! Pour tout esprit sain et sensé, cela est inconcevable. De quel bel avenir peut-on rêver avec une telle « réalité » ? Moi je fais des cauchemars et je vois le futur rimer avec « pire ». Comme toujours certains vous diront que le monde a toujours été ainsi, que c’est la loi du plus fort et patati et patata. Peut-être bien ! Mais je ne crois qu’il y ait eu une autre époque où nous avions autant de moyens de communication. Mais en vérité on constate que ces outils servent plus à distraire qu’autre chose et c’est cela qui m’inquiète. En France par exemple lors des élections présidentielles j’ai été interpellé par quelque chose, le fumeux « vote utile » promu par des merdias aux ordres d’on sait qui.
Alors parmi les candidats le seul qui a attiré mon attention est François Asselineau. Le seul qui a mis en avant par exemple les GOPE (*) et de la nécessité de faire le frexit (*) et que maintenant cet imposteur de Philippot essaie de reprendre à son compte avec la complicité des merdias (*). Que constate-t-on ? Asselineau est blacklisté des merdias mais curieusement pas Philippot qui je le dis empeste le cheval de Troie. Alors je ne suis pas d’accord sur tout avec Asselineau, loin s’en faut ! Mais au moins ce monsieur a eu le mérite de donner des infos fraîches aux français. Mais la bible dit qu’on ne donne pas des perles aux pourceaux (Mathieu 7.6) et nous en avons malheureusement souvent la preuve ! Certains iront vers Philippot parce qu’il a eu une « belle gueule » et qu’il est plus photogénique. Car malheureusement à notre époque les apparences sont reines ! Dire que les apparences sont trompeuses c’est passer pour un vil réactionnaire. Cette société préfère diaboliser les Dieudonné et défendre les salopards. Elle n’aime pas ceux qui disent la vérité et plébiscite les imposteurs. Entre Jésus et Barabbas on sait qui ces gens allaient choisir ! Asselineau a trimé pendant des années pour informer les français et il ne reçoit bien souvent que mépris, médisance et ignorance. Mais soyons clairs ! Peut-être qu’il est aussi un imposteur mais comme je le dis-lui au moins a eu le mérite de rester cohérent et dire toujours la même chose. Lui au moins a donné des infos (*) aux gens et ne serait-ce que pour cela il mérite un peu de respect car les faits lui donnent raison (*). Mais en vérité je crois que la France mérite Macron !
Macron pour moi est à l’instar d’un Attali ou d’autres sinistres êtres un enfant de la mort. Il empeste la fausseté à un niveau que j’ai rarement vu sauf peut-être avec Obama. Il a hypnotisé les gens avec son « pensez printemps » ! Tel un illusionniste il a réussi (aidé par de puissants soutiens) à faire regarder les gens là où il ne fallait pas et à se faire passer pour un apôtre du « changement ». « Le changement c’est maintenant » disait son prédécesseur et on a vu ! Les gens refusent de voir ces démons pour ce qu’ils sont car il y a un comme un blocage puissant dans leurs esprits ! Ils sont comme connectés à une matrice et croient que hors de cette matrice le monde n’existe pas ! Ces gens aiguillonnés par les merdias ont voté utile et on voit le résultat. Vont-ils se réveiller ? Apparemment certains vont aller se jeter dans les bras de cet imposteur de Mélenchon qui lui n’a jamais parlé des GOPE et fait croire que sans sortir de l’UE et autres il pourra appliquer son « programme ». Certains diront qu’Asselineau est trop obsédé par l’Europe et ne dit rien d’autres. Réformer l’Europe ? Il y a des gens qui croient que c’est possible ? Qu’ils suivent Mélenchon et ils auront du Tsipras (*) à domicile ! Oui on a ce que l’on mérite et il n’y a pas de hasard ou de fumée sans feu ! Je ne me fais pas d’illusion car le mur de la déraison semble être un obstacle infranchissable pour certains !
On me dit qu’il faut informer les gens.. Ben je souhaite bien du courage à ceux qui veulent encore donner des perles aux pourceaux. Il est sans doute trop tard et ce n’est pas en France les nombreuses manifestations et le réveil tardif de certains qui changera quelque chose. Macron est en place et je ne le vois pas reculer surtout si les forces de l’ordre le suivent. Je sais que l’espoir de certains est que l’armée ou autres se retourne contre ce démon. Je ne crois pas aux miracle mais sait-on jamais… Peut-être que quand les gens seront totalement désespérés, ils réagiront violemment mais là ce serait l’anarchie et le chaos. Mais n’est-ce pas ce que les démons qui nous dominent et gouvernent veulent ? Ceux qui ont fait des recherches savent de quoi de parlent et tant pis pour les autres !

Le cyberécoeuré !


vendredi 6 octobre 2017

La saga terminator




Une sinistre saga conçue et en partie réalisée par James Cameron faiseur de « blockbusters » devant Hollywood. On lui doit notamment les films à gros succès « Titanic », « Avatar », « True lies » tout comme des films à gros budget mais moins rentables comme « Abyss ». Cameron en général ne fait pas dans la demi-mesure et la science-fiction est son thème préféré. Cela tombe bien car c'est aussi mon genre préféré. 

James Cameron
On sait de James Cameron (1) que c’est un perfectionniste. En effet il serait capable de reprendre la même scène des dizaines de fois si nécessaire. Quand il est Satisfait, il prononce la phrase « magique » : « C’est nul mais c’est tout ce que l’on peut obtenir de mieux de simples êtres humains ». Il est de notoriété publique (du moins pour les fans ce cinéma) que Cameron est extrêmement doué et peut occuper efficacement plusieurs postes sur un plateau de tournage ! Il se dit que c’est pour lui un calvaire devoir expliquer aux autres ce qui pour lui est évident ! Cameron apprécie aussi les femmes fortes comme sa mère qui l’a élevé seule ! D’ailleurs on remarque que dans ses films il y a souvent des femmes fortes comme Sarah Connor de la saga Terminator, Rose Dewitt Bukater de « Titanic », Ellen Ripley dans « Aliens » etc… On sait qu’il n’aime pas se restreindre question budget et a donc réalisé quelques-uns des films les plus chers à leurs époques comme « Terminator 2 », « Titanic » ou plus récemment « Avatar ». Il semble avoir aussi certains thèmes favoris comme la protection de la nature que l’on peut percevoir dans des films comme « Avatar » ou « Abyss » et même « Titanic ». N’oublions pas que dans « Titanic » il critique à mots à peine voilés l’arrogance humaine qui prétendait que même Dieu ne pouvait couler le Titanic alors que ce puissant et magnifique navire (remarquablement montré sous toutes les coutures dans le film) a été coulé par un gros « bout de glace ». Dans « Avatar » on voit « mère-nature » donner une leçon d'humilité a des humains surarmés et technologiquement avancés. Dans « Abyss » on voit des extraterrestres maîtrisant parfaitement l’eau prévenir les humains que s’ils ne faisaient pas la paix ça allait chauffer pour leur matricule ! Je pense que ce film est aussi un peu new age sur les bords... Cameron semble aussi avoir une aversion pour les militaires ce que l’on peut voir dans « Aliens », « True lies », « Terminator » 1 et 2 (la scène du massacre du commissariat dans le premier Terminator (2) semble montrer cela), « Abyss » et « Avatar ». Il semble aussi avoir une aversion pour l’arrogance des puissants que l’on peut voir dans « Aliens » et « Titanic ». En fait il exècre apparemment l’arrogance humaine et particulièrement celle de l'humain qui maîtrise la science ! C’est en fait un personnage sur lequel il y aurait beaucoup à dire. Mais l’œuvre qui l’a lancé est sans contexte la saga « Terminator », celle sur laquelle nous allons nous attarder aujourd’hui.

La saga

L’histoire au début assez simple (quoique pas pour tout le monde) s’est un peu complexifié par la suite quoique pas vraiment. Cameron était à la baguette (producteur, scénariste et metteur en scène) de « Terminator 1 et 2 » et aurait même fait un t-shirt « Terminator 3 sans moi ». Donc nous allons nous intéresser aux deux premiers épisodes réalisés par Cameron, puis ensuite aux deux autres.


Terminator I
Je pense que l’histoire est assez connue et donc il n'est pas nécessaire que j’insiste sur elle même si je vais en faire un rapide résumé. Les machines ont pris le contrôle à un moment donné via un superordinateur appelé Skynet qui s’est mis en tête d’exterminer les humains. Il déclencha une guerre nucléaire qui extermina une bonne partie de l’humanité puis déclara la guerre avec ses robots aux survivants. Ceux-ci d’abord déboussolés ont vu émerger un leader charismatique nommé John Connor (dont les initiales JC font penser à Jésus Christ) qui leur a permis de reprendre le dessus et même de vaincre les machines. Mauvais perdant le Skynet a décidé d’envoyer dans le passé un cyborg (modèle T 800 : 3) joué par Arnold Schwarzenegger (qui a eu le nez creux en choisissant le rôle du méchant quand on lui proposait le rôle du héros) pour tuer la mère de Connor avant que celui-ci ne naisse ! Mais John Connor ayant eu vent de ça envoie par le même procédé un homme appelé Kyle Reese (joué par Michael Biehn qui a d’ailleurs joué dans plusieurs films de Cameron comme « Aliens » et « Abyss ») pour aider sa mère à survivre. Celui-ci s’avéra être son père biologique et mourra en accomplissant sa mission. Sarah Connor (jouée par Linda Hamilton) parviendra à survivre et à détruire le Terminator dont les restes seront ensuite récupérés on saura par qui dans l’épisode suivant. Puis elle fera des enregistrements pour expliquer la situation à son fils, enregistrements qui seront écoutés par John Connor notamment dans l’épisode 4.

Quand le film est sorti j’avais moins de dix ans et le fan de science-fiction que j’étais, a été tout de suite fasciné par ce film au grand dam de ma mère et de plusieurs tantes. J’ai bien sûr apprécié les effets spéciaux que j’avais trouvés bien faits pour l’époque. Car il faut dire que je suis plutôt exigeant en termes d’effets spéciaux et que même à l’époque je cherchais la petite bête. La mise en scène aussi me parait efficace et parfaitement adaptée à l’histoire. L’histoire pour l’époque était plutôt originale (quoique l'auteur de science-fiction Harlan Ellison (4) accusa James Cameron d'avoir plagié « Soldier » et « Demon with a glass hand », deux épisodes de la série télévisée « The Outer limits » (1963) dont il avait écrit les scripts. Cependant suite à un arrangement l’affaire ne fut pas portée devant les tribunaux mais le nom de l’auteur apparut au générique du film). Les acteurs jouent bien leur rôle en général et le Terminator est assez effrayant. Il y a des scènes très marquantes comme celle où l’on voit le Terminator se relever après avoir été brûlé. Car en fait c’était la chair qui recouvrait son squelette de métal qui avait brûlé (il est à remarquer que Cameron aurait eu l’idée du film suite à un rêve dans lequel il voyait un robot brûler dans un océan de flammes). Inutile de dire que certains à l’époque ont failli piquer des crises en voyant cette scène « cauchemardesque ». Bien sûr Cameron exprime dans ce film la crainte de nombreuses personnes de voir les machines à un certain moment prendre le contrôle et menacer leur créateur à savoir l’humain. Il y exprime aussi son aversion pour les armes nucléaires et l’arrogance des humains se prenant pour des dieux. Cet humain qui se croit tout puissant avant d’être ramené de force à la raison ! On peut dire que le film fait penser à la citation "science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Pour tout dire j’ai bien aimé le premier épisode de la saga, un peu moins le second.


Terminator II
Ayant échoué à tuer Sarah Connor et donc à empêcher la naissance de son ennemi John Connor, Skynet décide d’envoyer un second Terminator (joué par Robert Patrick) pour tuer cette fois John Connor adolescent (joué par le jeune Edward Furlong). Encore une fois la résistance envoie un protecteur qui s’avère être un autre Terminator reprogrammé (notamment pour obéir à John Connor) qui est du même modèle que celui qui avait eu pour mission de tuer Sarah Connor. On apprendra aussi dans cet épisode que c’est grâce aux restes du premier Terminator que furent développés des systèmes informatiques dont notamment Skynet par une entreprise appelée Cyberdyne systems (5). Nos héros vont donc décider d’empêcher « la naissance de Skynet » en détruisant notamment les restes du premier Terminator. Le Terminator venu sauver John Connor acceptera aussi de se sacrifier pour qu’il ne reste rien du tout d’exploitable. Nos héros espèrent donc à la fin de ce second épisode avoir pu empêcher « le jugement dernier » qui hante les rêves de Sarah Connor. Celle-ci faisant de terrifiants cauchemars où elle voit la guerre nucléaire déclenchée par l’infâme Skynet.

En termes de scénario s’il y a certaines choses intéressantes, la trame est assez basique. Encore des courses-poursuites qui donnent certaines scènes spectaculaires, il est vrai. On a des combats dantesques entre les deux Terminator qui sont remarquables et incroyablement maîtrisés. Le film est spectaculaire, bien réalisé et avec d’excellents effets spéciaux. De plus il n’y a pas d’incohérence visible contrairement à beaucoup de blockbusters. C’est un des premiers films aussi avec « Abyss » (6) où les images de synthèse ont été vraiment utilisées de manière massive. Cameron démontrant encore une fois qu’il est un pionnier dans ce domaine. Donc il y a de bonnes idées notamment le Terminator en métal liquide (7) qui peut changer d’apparence, un métamorphe donc ce qui est un des classiques de la SF. C’est pour résumer un blockbuster efficace, avec des scènes marquantes qui remplit parfaitement son « cahier de charge ». Les acteurs encore une fois jouent bien leur rôle notamment Robert Patrick et Linda Hamilton. Cameron en profite encore une fois pour montrer certaines de ses obsessions comme les armes nucléaires et le rôle des femmes. Voir le discours méprisant de Sarah Connor envers les hommes qui ne peuvent pas créer la vie mais par contre qui savent détruire… Cameron a trouvé le moyen de ramener Arnold Schwarzenegger ce qui est compréhensible vu que c’est son ami et qu’en plus c’était à l’époque une immense star. Cameron à la fin je pense a voulu signifier que la « saga était finie », mais comment pouvait-elle être finie alors que John Connor n’a pas « disparu de la réalité ». Parce que s’il n’y avait pas de guerre, Kyle Reese n’aurait pas été envoyé dans le passé (d’autant plus que la machine à voyager dans le temps a été créé par les machines) et n’aurait pas eu de rapports sexuels avec Sarah Connor… Le fait que John Connor était encore là de mon point de vue démontrait que « la saga continuait » même si certains pensent qu'à la fin du 2 une nouvelle ligne temporelle a été créée. Je ne fus donc pas surpris de voir un Terminator 3.


Terminator III
Pour ce troisième opus exit donc James Cameron et d’autres acteurs. Mais Arnold Schwarzenneger qui avait vraiment eu le nez creux en prenant le rôle du Terminator, rempile encore une fois dans le rôle du protecteur (quoiqu’ici il s’agit du T 850 qui est une version améliorée du T 800) alors qu’on aurait pu penser que la résistance aurait envoyé un Terminator plus puissant d’autant plus que le Terminator ou Terminatrix (8) envoyé(e) (dont le rôle est joué par la charmante Kristanna Loken) par Skynet était plus puissant(e) que le T 1000 envoyé dans le 2. Ainsi on retrouve un John Connor (interprété par Nick Stahl) plus âgé et solitaire, dont la mère Sarah Connor est décédée. Il est toujours tourmenté par des cauchemars du futur même s’il pense qu’ils ont réussi à empêcher "le jugement dernier", ce jour funeste où Skynet a presque exterminé le genre humain avec des missiles nucléaires. Il comprendra son erreur quand il verra débarquer dans sa vie deux terminators et une femme Katherine Brewster (interprétée par la convaincante Claire Danes) qui s’avérera être sa future femme. Il finira par comprendre que la guerre est inévitable et que son rôle est de survivre avec sa femme pour organiser la résistance. Sa femme étant la fille du colonel Brewster (joué par David Andrews) dont l’équipe a mis au point plusieurs systèmes de défense dont le fameux Skynet. A la fin du film on se retrouve donc avec une guerre nucléaire déclenchée par Skynet ce qui signifie l’extermination de plusieurs milliards d’êtres humains. Une scène à vrai dire terrifiante et espérons-le pas prémonitoire !

Personnellement même si j’ai préféré cet épisode au II, il semble clair qu’ici les acteurs sont moins charismatiques et que le metteur en scène Jonathan Moslow est moins doué que James Cameron. Cependant ça reste un honnête film de science-fiction, bien réalisé avec pas mal de scènes spectaculaires. Le film est court mais avait-on vraiment besoin d’un film plus long pour ce qu’il y avait à dire et à montrer ? Je voyais plutôt ce film comme une transition entre l’époque d’avant la guerre nucléaire et celle de l’après-guerre. Ils ont profité pour moderniser le concept de Skynet qui est un logiciel donc pas d’unité centrale. Il était clair qu’après ce film qu’il y aurait une suite. En vérité je n’ai pas grand-chose à dire sur ce film qui remplit aussi de mon point de vue son cahier des charges. De l’action, un peu d’humour (notamment avec une scène cocasse (9) mettant en scène un personnage présent dans le un et le deux, le docteur Silberman : 10), de bons effets spéciaux, pas de longueurs et un rythme trépidant. Les acteurs jouent plutôt bien leurs rôles qui à vrai dire ne sont pas difficiles à interpréter et je le dis alors que j’ai fait un peu de théâtre. Pour tout dire je trouve ce film « plus utile » dans la saga que l’épisode II. Donc ce film annonçait un Terminator 4 que j’attendais par curiosité.


Terminator IV
Encore une fois le casting a été changé et on retrouve Christian Bale (bon acteur devenu célèbre notamment avec la saga Batman de Christopher Nolan) dans le rôle de John Connor et cette fois Bryce Dallas Howard dans le rôle de Kate Brewster. Après donc la guerre nucléaire les survivants font face à Skynet qui les harcèle avec ses robots. On notera que John Connor n’est pas encore le chef de la rébellion même s’il y tient un rôle important. On notera aussi l’introduction d’un personnage singulier appelé Marcus (joué par Sam Worthington) qui s’avérera probablement être le personnage principal du film. Ancien tueur condamné à mort, son corps sera légué à la science et Skynet en fera un Terminator d’infiltration dont le but était d’entraîner John Connor dans un piège. Skynet va en effet enlever Kyle Reese le futur père de Connor. Voulant voler au secours de son « père » Connor tombera dans un piège et sera mortellement frappé par un Terminator ressemblant à celui interprété par Arnold Schwarzenegger (on verra encore une « prouesse technologique » avec un personnage ressemblant à Schwarzenegger jeune). Mais Marcus va le sauver non seulement en détruisant le Terminator puis en lui faisant don de son cœur qui est décrit comme robuste. Ainsi l’ironie du sort voudra que Connor soit sauvé doublement par un Terminator ! Le film se termine sur une fin ouverte qui voit Connor avoir une position encore plus importante dans la rébellion d’autant plus que le haut commandement a été détruit par Skynet. Il y avait donc fort à parier qu’il y aurait un épisode 5.

Je dois avouer que j’ai un avis un peu mitigé sur cet épisode. D’abord le scénario. Je trouve bizarre qu’après une guerre nucléaire les humains se promènent de la sorte à la surface et ce d’autant plus que Connor et sa femme n’ont pas l’air tellement plus âgés que dans l’épisode 3. Kate Connor étant d’ailleurs enceinte dans le film. Et les humains que l’on voit ont l’air plutôt de bien se porter ! Pas de cancéreux, de malformés etc… Quid des radiations ? Cet aspect m’a toujours gêné dans la saga. M’enfin peut-être que ceux qui ont survécu sont immunisés contre les radiations à moins que les « handicapés » aient été éliminés d’une manière ou d’une autre. A part ça c’est encore un film d’action sans ambition particulière même si j’ai trouvé assez intéressant l’introduction du personnage de Marcus. J’aurais aussi aimé que l’on développe plus les personnages de Connor et de sa femme. Mais vu qu’à l’époque je me disais qu’ils allaient faire une suite montrant clairement la guerre et sans doute la fin de Skynet, je me suis dit que ce serait pour le prochain épisode. Parfois j’en viens à me dire que le premier film à l’instar d’un Matrix I se suffisait pleinement à lui-même et qu’on aurait pu laisser le reste à notre imagination. Ou alors basculer directement dans la guerre nucléaire puis la guerre contre les machines. Mais il y avait beaucoup d’argent à faire et les producteurs n’ont pas manqué une si bonne opportunité. Attendais-je un Terminator 5 ? Oui, car je voulais voir comment les humains allaient vaincre les machines.


Terminator V
Encore une fois on change les acteurs et cette fois on fait comme si l’épisode 3 et 4 n’ont pas existé. Je pense que cela est dû au résultat mitigé du 4 et à la volonté de récupérer les fans du 2. Et donc ce Terminator V semble être la suite directe de Terminator II ! Donc on a un nouvel acteur pour John Connor, un nouvel acteur pour Kyle Reese et une nouvelle actrice pour Sarah Connor. Le film commence sur la fin de la guerre entre les hommes et les machines où les humains dirigés par John Connor s’apprêtent à lancer l’assaut final sur le QG de Skynet. Mais John Connor lui a une autre ambition, empêcher que le T 800 ne soit envoyé dans le passé pour trucider sa mère. Il attaque donc le lieu où la machine temporelle se trouve mais il arrive trop tard. Alors il décide d’envoyer son « père » Kyle Reese dans le passé. Mais juste au moment d’envoyer son « père », John est attaqué par un terminator singulier. Kyle Resse va dans le passé en 1984 pour se rendre compte que tout a été changé ! Sarah Connor a été élevé par un Terminator un T 800 et ils comprennent après certaines péripéties que le combat doit se dérouler en 2017. Le T 800 protecteur de Sarah Connor qu'elle appelle "papy" a construit une machine à voyager le temps qu’il fait fonctionner avec la puce du T 800 qui avait été envoyé pour tuer Sarah Connor (dans l’épisode 1). Quand ils arrivent en 2017 ils se rendent compte que Skynet sera une sorte d’IA appelée Genisys. Ils croiseront aussi John Connor adulte (venu du futur) et comprendront avec effroi que le Terminator qui l’avait attaqué au moment où la machine temporelle envoyait Kyle Reese dans le passé était en fait Skynet qui a transformé John Connor en « une chose » qui est désormais au service exclusif de l'intelligence artificielle.  Si au départ la chose qu'est devenue John Connor va essayer de séduire Sarah et Kyle, elle va rapidement leur montrer qu'elle les tuerait sans remord s'ils refusent de le suivre. Ils parviendront de haute lutte à tuer John Connor et a empêché le lancement de Genisys même si on se rendra compte après que Genisys est toujours vivant. Et donc la saga ne semble pas prête de finir !

Que dire sur ce film qui a été détesté par beaucoup de fans mais qui a été apprécié par James Cameron ? Personnellement je l’ai assez bien aimé. Dans ce film on parle de Genisys et certains pensent que c’est une référence à l’entreprise Genesys (11), une bien curieuse entreprise qui a des connexions intéressantes et intrigantes. Oui car il semble qu’avec l’émergence de l’IA la probable existence d’un Skynet soit proche. Si ceci pouvait ressembler à de la science-fiction au début des années 80, actuellement cela ressemble à un futur plus que proche. L’informatique et l’électronique ont fait des bonds en avant considérables et l’esprit tordu et imaginatif que je suis ne croit pas au hasard. On est connecté au monde virtuel par des smartphones, des tablettes, des bracelets et des lunettes. Bientôt ce sera quoi ? On achète par ces outils aussi mais il est évident que l’on paiera dans un avenir proche soit par des bracelets connectés comme le montre le film « seven sisters » (12) ou soit par des puces sous-cutanées qui n’en déplaise à certains esprits chagrin sont «bien en route ». L’intérêt de ce cinquième volet est de montrer à quel point nous sommes proches d’une « telle réalité ». Après de là à ce que l’IA prenne le contrôle des machines et veuille nous occire, il y a un pas que les auteurs de science-fiction franchissent allègrement. Mais pour qui s'intéresse à ce domaine on pourrait bien être à deux pas de cela...


Conclusion

Personnellement j’ai bien aimé le premier épisode de la saga, que je trouvais original et rafraîchissant. Les autres même s’ils ont permis d’étoffer l’univers Terminator ont surtout permis de surfer sur la vague et de permettre aux producteurs et autres acteurs de s’en mettre plein les poches. L’épisode II par exemple a été tourné après « Abyss » qui a été un échec commercial ! Il se raconte donc que Terminator II a été tourné avec un esprit de revanche de la part de James Cameron car il avait beaucoup d'ambition pour son "abyss". Bien que le film ait été assez bien réalisé, je l’ai trouvé redondant par certains aspects (notamment avec les courses-poursuites certes inévitables mais que j’aurais voulu plus originales, et le coup du Terminator que l’on croit mort qui « se relève »…). J’aurais espéré que les suites soient plus ambitieuses mais bon ils remplissent leur cahier des charges, même si l’épisode 4 n’aura pas été vraiment un succès vu le budget. Le V vise à rebooter en quelque sorte la série et on peut s’attendre à une suite vu la fin du film qui aura eu des critiques mitigées et vu son budget a eu un succès limité. Mais il ouvre de nouvelles perspectives et je serai assez intéressé de voir une suite. 

Est-ce que cette œuvre est prémonitoire comme tant d'autres œuvres de science-fiction ? Peut-être bien même si je ne l'espère pas ! Mais il est clair que la prédominance des machines et de l'informatique ou de l'électronique dans notre "monde moderne" est assez inquiétante. Sans doute arriverons-nous un jour à des robots intelligents voire indépendants et l'humain n'étant pas vraiment un être responsable on peut craindre le pire. Certains par curiosité (comme Oppenheimer) iront-ils ouvrir la boîte de Pandore ? C'est tout à fait possible ! Je vois cette œuvre comme un avertissement aux humains et une œuvre qui ouvre une réflexion intéressante. L'apparition de nombreux drones pour le moment contrôlé par des humains m'intrigue au plus haut point. Et si un jour toutes ces armes étaient contrôlées par une intelligence artificielle qui sera arrivée à la conclusion que l'humain est un parasite ? Ou alors que l'élite qui contrôlera ses drones veuille "nettoyer" le monde, qu'y pourrions-nous ? Je soupçonne même cette élite sinistre et cynique de montrer ses plans dans des œuvres de fiction de ce genre. Quoiqu'il en soit l'avenir n'est sans doute pas écrit et ceci n'est peut-être qu'une simple critique du monde moderne issue de l'imagination d'un cinéaste assez doué. Ou alors ceci est un plan savamment pensé et que ces personnages cyniques nous présentent, pour se rire de nous ? L’avenir nous ne le dira….

Le cybercurieux 

mercredi 4 octobre 2017

André Linoge



Sinistre être tout droit sorti des tréfonds des abysses obscurs
Pas facile pour l’incroyant de définir sa nature
Pourtant Linoge est bien l’anagramme de légion
Pour le sachant on a clairement affaire à un puissant démon
Un accusateur comme Satan devant le trône divin
Il sait tellement de choses qu’on le croirait devin
Mais en fait il s’en prend aux pécheurs car lourde est leur culpabilité
Par le péché il est habilité à les persécuter
A faire ressortir de lourds secrets et imposer de lourds décrets
On se croit irréprochable jusqu’à ce que Linoge nous redescende de notre piédestal
Car tellement d’âmes sont souillées et d’esprits salles
Combien de sinistres secrets inavouables
Les déterrer, les exposer pour vous humilier est le jeu favori du diable
Impossible d’échapper à sa conscience même en l’enterrant six pieds sous terre
Six pieds sous terre nous irons tous donc il y a des vérités que l’on ne peut taire
Et pour ceux qui veulent se vautrer dans le déni un sombre démon viendra leur rafraîchir la mémoire
Et faire voir aux autres que derrière des sourires hypocrites se cachent de sales histoires
La vérité peu importe le temps finit par remporter la victoire
Le péché est l’outil de la chute de l’humain pas besoin d’être un génie pour comprendre ça
Et ceux qui refusent de l’admettre ils croiseront au coin de leur conscience Linoge ou ça
Ne défiez pas votre conscience et vous vous éviterez certaines souffrances
Il parait que dans ce monde nous avons souvent une seconde chance
Mais penser avant d’agir est le meilleur moyen d’éviter certaines persécutions
Ou irruption de démons qui sont à l’affut pour votre moindre faux pas
Et comprenez que même le pieux Job n’a pas échappé aux fourches de Satan
Ce monde-là est sous son règne et comme armes il a la facilité, la bêtise humaine et la soif d’argent
L’argent ? Rien de plus facile dit John Milton une autre représentation du démon
Car le démon peut être à côté de vous sans vous ne le sachiez
Ce que vous avez besoin de savoir vous le savez, méditez sur les sages écrits
N’en doutez point tout a déjà écrit et dit
Ne sous-estimez jamais le poids de vos actes car leur portée est souvent très grande
Dieu vous bénisse et que sur vous que sa grâce se répande
Que l’esprit de sagesse guide chacun et le pousse à faire le bon choix

Pour qu’André Linoge ne puisse vous faire chuter ne serait-ce qu’une fois



samedi 30 septembre 2017

Étincelle d'amour



A même pas 30 ans j’étais dégoûté du genre humain
Je n’étais plus de ceux qui croyaient en un meilleur lendemain
Après j’ai voulu quelques fois me bercer d’illusion
Mais c’était pour à chaque fois tomber dans un trou de désillusion plus profond
Maintenant je suis dans un trou si profond que je ne perçois plus la lumière
Et si lumière j’entrevois elle ne semble être que celle de Lucifer
Ce fut dur à s’y faire mais mon esprit à finir par l’accepter
Quand je vois un mendiant je vois un escroc prêt à me rouler
J’ai aidé des gens qui à leur tour refusent d’aider leurs prochains
Alors je nous prédisais le plus sombre des destins
J’ai tenté la chaîne d’amour d’un monde meilleur
Et j’ai fini par accepter que nous ne sommes pour plupart des artisans de malheurs
Alors mon esprit a très souvent des envies d’ailleurs comme mon âme et mon cœur
Mais j’ai vu cette petite fille innocente m’offrir des fleurs
Dans son regard j’ai vu l’espoir certes mince d’un monde meilleur
Dieu merci, il y a encore ici-bas des gens de bien
Ils ne sont pas nombreux c’est certain
Mais si une étincelle peut provoquer un incendie
Pourquoi ne pas croire que ces bribes d’amour peuvent protéger la vie
Je suis en vie et malgré tout au fond de moi résiste un optimiste
Malgré tous les obscurantistes et la croissance du nombre d’autistes
Je vais garder espoir même dans un océan de charlatans
Et prier pour qu’au moins quelques âmes puissent résister aux séductions de Satan
J’ai déjà pardonné à ceux qui m’ont fait du mal
Je prie pour ceux qui veulent m’en faire et tant pis si certains le prennent mal
La fin de mon monde est à deux pas et je ne veux pas partir l’esprit plein de haine
Il est déjà plein de peine de voir que les tentatives d’amener la paix sont vaines
Disciple du fils de l’homme je me dis que d’une certaine manière l’amour triomphera
Donc au final pour les gens de bien dans le fond je ne m’en fais pas


Fils de l’esprit


jeudi 28 septembre 2017

En marche....




Une des choses qui me désespèrent est de voir combien de personnes espèrent 
Par exemple que quelque chose sortira de bon du monde politique
N’ont-ils aucune conscience et aucun sens critique  ? 
Bernés par les merdias et leurs soi-disant experts
Difficile pour moi de comprendre qu’ils n’ont pas encore eu leur dose
Mais l’espoir semble être une drogue dont certains ne pourront jamais se passer
Peu importe si tant d’entre eux ont été emportés par des overdoses
Que dire quand les mensonges des politicards ne les ont pas encore lassés
Pourtant ces gens sèment aux 4 coins du monde désolation et mort
Comment ne pas voir dans le vote des gens une bénédiction pour cette politique qui pousse certains vers un funeste sort
Et les merdias pas en reste qui font croire qu’une guerre peut être propre
Qu’ils aillent se mettre dans une zone bombardée par les US et on verra si le résultat sera propre
Mais on est dans un monde où l’on veut croire que les vessies sont des lanternes 
Pas étonnant que la lumière du phare de l’espérance soit si terne
Et que la citerne des larmes des victimes de ces atrocités soit toujours pleine
Dieu me pardonne mais je doute de la beauté de l’âme humaine
Trop d’espérances vaines et la coupe de mon dégoût est archipleine
Ce monde empeste la mort et je vois arriver les marcheurs blancs et leurs armées de squelettes vivants 
Des zombies qui me font penser à ces gens sans âme qui pullulent en occident.
Transformés en morts vivants par les merdias et autres outils de conditionnement
Comment lutter contre une telle force ? J’avoue que je ne sais pas
Je me sens de toute façon si proche du trépas
La guerre des vivants contre les morts me semble approcher à grands pas
D’échappatoire il n’y en a pas donc je m’arme de mon courage et de ma dignité
Car la fierté sera clairement un des seuls remparts contre l’absolue perversité
Seul avec ma foi, ma volonté et mon amour absolu pour le bon et le beau

Je fais face à cette horde de morts vivants qui veulent absolument ma peau
Et faire de moi un membre de plus du sinistre troupeau 



La guerre de Syrie, pas encore la fin…




Certains avaient cru à tort que la guerre était presque finie au Syrak (Syrie plus Iraq) mais il semble que nous en soyons encore loin. Ceux qui s’informent savent qu’israéliens et étasuniens pour leurs intérêts veulent démembrer les états de la région. Et on sait que ces deux états voyous (il faut appeler un chat un chat) se croyant tout permis travaillent à mort les forces de la division dans ces états. Et leur nouvel (pas vraiment nouveau) objectif est de pousser les kurdes à l’indépendance !
On sait que le but de certains mondialistes est de détruire les états existants (1) afin d’en faire des sous-entités moins à même de se défendre face aux grandes multinationales par exemple. Cet objectif est à l’œuvre en Europe avec ces forces qui poussent l’Ecosse à l’indépendance idem avec la Catalogne etc… Cet objectif me semble aussi à l’œuvre au Moyen Orient où l’on parle de projet comme le « nouveau Moyen Orient » (2) et le « plan Yinon » (3). Donc pour ceux qui pensent que le « kurdistan » est une apparition instantanée je les encourage à prendre connaissance du projet pour un nouveau Moyen Orient. Les forces colossales à l’œuvre sont vicieuses et déterminées. Et nous pensons par exemple que le machin Daesh dont le comportement est intriguant est probablement un outil créé par ces forces pour justifier la présence des troupes de l’OTAN en Iraq et en Syrie. Car soyons sérieux que feraient ces troupes là-bas si cette « menace » n’existait pas ?
Il y a des attentats en Europe qui sont cesse revendiqués par Daesh. Et que font donc les occidentaux ? Ils prétendent aller combattre Daesh quitte à être présents illégalement dans des pays comme la Syrie. Ils y construisent des bases et arment illégalement des groupes rebelles comme ces fumeux FDS qui disent combattre Daesh. Et voilà maintenant que les kurdes d’Iraq parlent d’indépendance et que certains kurdes de Syrie leur emboîtent le pas. Les russes affirment que les étasuniens arment à mort les kurdes de Syrie (4) soi-disant pour combattre Daesh. Et comme par hasard ces kurdes-là se dirigent vers la riche région de Deir Ez Zor pour on s’en doute confisquer les puits de pétrole positionnés là. Ces kurdes contrôlent une vaste partie du nord syrien (5) et on peut se douter que ce sont là les possibles parties d’un futur autoproclamé kurdistan syrien appelé Rojava (6). Pas besoin d’être devin pour savoir à qui cela pourrait profiter. Le gouvernement syrien sentant le coup venir se dit prêt à discuter avec les kurdes pour une autonomie relative. Certains kurdes semblent y être sensibles (7). On voit donc déjà poindre un futur bras de fer qui pourrait malheureusement se régler par une guerre entre les forces syriennes et ces forces soutenues par le cancer étasuno-israélien.

Pour ma part il semble clair que les étasuniens et alliés ne perdent pas le nord et vont empoisonner la vie des irakiens et des syriens tant qu’ils le pourront. Roosevelt l’a dit en politique rien n’arrive par hasard donc que certains ne se jouent pas les étonner face aux velléités kurdes qui n’existeraient pas si ces derniers n’avaient reçu certaines garanties de la part de forces pas si obscures pour qui se renseigne autrement que par les merdias. Mais les kurdes vont se heurter à l’hostilité des iraniens, des syriens, des turcs et des irakiens. On peut donc craindre une nouvelle série de conflits dans la région. Certains diront en Syrie Daesh est mort vive le Rojava ! 
Peau d'ébène