dimanche 16 septembre 2018

Erreurs




Souvent je contemple la liste de mes erreurs et cela me plonge dans la torpeur
Ces femmes que j’ai aimées et à qui je n’ai pas osé l’avouer
Aujourd’hui certaines sont mariées et moi et elles en sommes à le regretter
Alors ma tête est pleine de j’aurais dû et j’aurais pu
Et d’autres raisonnements semblables pour des chances que je n’aurais plus
Car elles sont mariées et donc mon esprit doit aller voir ailleurs
Et ça a été le cas dans d’autres domaines où par lâcheté, bêtise ou paresse j’ai fait le mauvais choix
Le train de la chance arrive rarement plus d’une fois
Et quand on le rate on choisit un chemin où le bonheur n’est pas au rendez-vous
Pour certains, ça a le don de les rendre complètement fous
J’ai vu cet homme marié à une femme qui ne l’aimait pas
Et quand il a eu des problèmes, le soutenir elle ne le fit pas
Le pauvre bougre s’est retrouvé dans tous les sens du terme à la rue
Son histoire m’a interpellé et n’a sans doute pas eu sur moi le meilleur des effets
Me poussant parfois à trier les femmes et à en amour ne pas me laisser aller
Plusieurs raisons pour que je sois un solitaire en amour comme en amitié
Trop de trahisons pour des raisons qui expliquent mon mépris pour l’humanité
Et qui m’ont fait comprendre pourquoi la terre toute proportion gardée ressemble à un enfer
Je pense à des pays comme la Syrie, l’Iraq, le Soudan, tous victimes de plans sadiques de fauteurs de guerre
Pour que certains soient milliardaires il faut que des millions de gens soient dans la misère
Trop d’égoïsme dans un monde où notre survie repose sur notre solidarité
Mais Hollande et Raffarin l’on dit à leur manière ils voient deux humanités
Une qu'ils chérissent et une pour laquelle ils n'ont aucune pitié ni charité 
J’ai fait parfois des choix qui ont nui sévèrement à autrui
Et cette idée trouble violemment mes pensées jusqu’à aujourd’hui
Aujourd’hui j’espère être un être meilleur qui ne répètera pas certaines erreurs
Même si je sais de façon certaine que je ne suis qu’un con d’humain imparfait
Qui rêvait de justice et de trouver quelque part en ce monde un havre de paix
Encore une erreur car un monde de beauté et de bonté la terre ne l’est plus dans les faits  
Certains se sont donnés le droit de spolier les autres car les percevant comme des infidèles ou des sauvages
Des êtres inférieurs à qui on doit faire subir le viol, les tueries et le pillage  
Ainsi je fus de ceux qui ont malheureusement cru à ce qu’on appelle le nouvel âge
Sans doute idée promue par des gourous du même acabit que Raël qui veulent de tendres et soumis adeptes
Des gens troublés donc qui n’ont malheureusement plus toute leur tête
En quête de mieux j’ai cru en des inepties et des hérésies
Car je me disais qu’il y avait un chemin ici-bas qui m’apporterait la paix intérieure
Mais j’ai depuis lors j’ai compris que la seule beauté d'une vie ne pouvait venir que d’un véritable amour
Le grand amour qui lie un parent à son enfant, des amis entre eux et des âmes sœurs
Cet amour je l’ai rencontré et je l’ai gâché pour de sombres partis pris
Et oui les regrets j’en ai tellement que je pourrais écrire dessus un livre de plusieurs milliers de pages
Dans ma tête c’est l’orage et il y a parfois de sombres perspectives que j’envisage  
Croire encore qu’il est sur mon chemin je pense en avoir passé l’âge
Mais qui sait ? On dit que l’amour est pour les 7 à 77 ans
On l’attend comme quand en hiver certains animaux attendent le printemps
Tant qu’il y a de la vie il y aurait de l’espoir
Attendons donc pour voir même si je suis comme Thomas et que je dois voir pour croire
Certains de me dire qu’avec ce genre d’attitudes on commet des erreurs
Parce qu’une autre attitude vous évite d’en commettre ?
J’essaie de vivre ma vie en n’essayant plus de tirer des plans sur la comète
Des erreurs j’en commettrai toujours j’en suis certain
Mais je me dis que trouver le vrai amour est ce qu’il y a de plus important à la fin

Fils d'humain 




samedi 15 septembre 2018

Sombre penseur




Sombre car ma peau l’est comme le sont mes pensées
J’ai observé le monde depuis des décennies et je le trouve insensé
Infesté de gens dont les actions me donnent la nausée
Combien de guerres pour que des connards s’en mettent pleins les poches
Et viennent ensuite se jouer les gens sans reproche
Le monde est moche et la faucheuse fauche sans arrêt les petites gens
Car être sans argent c’est être considéré par certains comme un sans dent
Leurs propos résument leur mépris pour ce qu’ils appellent les gens d’en bas
Raffarin te l’a dit il voit la France d’en haut et celle d’en bas
Bas besoin de te faire un dessin et si tu ne comprends pas..
On voudrait que je sois optimiste quand tout m’encourage à ne pas croire en l’humain
Peut-être et je l’espère me donnera-t-il tort demain
Après tout j’ai eu des preuves qu’il pouvait faire de belles choses
Qu’il peut se surpasser même quand la voie de l’espérance est close
Donc le juger trop sévèrement je ne devrais pas
Mais combien d’acte de bien ? Combien de réalisations belles
Tu comprends alors pourquoi ces choses m’interpellent
Et que mon esprit violemment se rebelle contre elles
Mais que puis-je faire à part exprimer mon dégoût et mon désespoir sur des bouts de papier ? 
Dans un monde où il faut ne pas rompre mais juste plier
Même quand on te bat, te vole et même que certains n’hésite pas à te violer
Je vois tous ces mômes victimes de pédophiles comme certains prêtres ou comme Polanski
Ce démon défendu par une bonne partie de la France d’en haut
S’il avait été prêtre toute la presse aurait été prête à le voir en vil ennemi
Là non on nous dit qu’il est excusable car sa famille a connu l’infamie face aux nazis
Toujours deux poids, deux mesures dans un monde aux portes de la faillite
M’enfin je me dis que d’une manière ou d’une autre on a ce que l’on mérite
Et que la justice immanente finira par faire son œuvre
Il serait temps car on voit des pays s’écrouler face à des sinistres manœuvres
Au bout du chemin il y a toujours la mort que l’on soit faible ou que l’on soit fort
Les corps déchiquetés par des corbeaux devraient hanter les esprits des crétins qui se croient forts
Mais je me fais encore des illusions !
Tout le monde n’est pas philosophe pour tirer de saines conclusions
Un sombre penseur aux idées qui font peur
Car mon esprit adepte de la théorie du chaos ne perçoit que les erreurs qui conduisent à l’horreur
Et qui espère très souvent que ses sombres conclusions soient des erreurs

Sombre penseur



jeudi 13 septembre 2018

La partie émergée de l'iceberg




90% de son volume sous l’eau et 10% de sa masse à la surface
Ainsi se présente cette magnifique montagne de glace
Et si tout était ainsi et que le principal nous était invisible ?
Beaucoup d’humains croient en une divinité invisible et invincible
Tous les fantasmes sont permis surtout avec nos esprits si prompts à imaginer
Pour le meilleur ou le pire comme l’histoire ne cesse de le prouver
L’histoire du bipède pensant est pleine de cadavres et d’atrocités
Certains l’ont-ils oublié ou font-ils tout pour ne pas se le rappeler ?
Chaque esprit humain est un univers avec ses explosions, ses voies tortueuses et ses sombres réalités
Certains ont l'esprit aussi froid que la glace d'un iceberg 
D'autres ont l'esprit de grands enfants comme Steven Spielberg 
Le mien n’est pas différent et sur ce j’aurais tellement de choses à raconter
De comment je perçois le monde et pourquoi j’aime tant la beauté
La bonté, la sobriété et tant de choses que j’associe à la positivité
J’ai regardé d’un air dubitatif le monologue de Milton dans l’associé du diable
Esprit rebelle que certains que je ne peux comprendre trouvent formidable
Il est vrai que né dans certaines conditions on en vient à tirer certaines conclusions
Mes incompréhensions viennent de mon vécu et de mon éducation
Fils de bonne famille dans tous les sens du terme je suis très mal placé pour juger
J’ai en dépit de tous mes efforts du mal à comprendre certaines réalités
Normal, je ne les ai pas expérimentés et donc comme un humain dans l’océan je suis en terrain méconnu
Pas totalement inconnu, mais assez pour me demander pourquoi certains sont aussi têtus
Comme ces arrogants sur ce bateau coulé par une de ces montagnes de glace 
Moi qui ai soif de connaissance je peux comprendre ceux qui ont soif de conne aisance
Je doute de tout même de l’histoire officielle sur le moyen âge et sur la renaissance
On nous cache tant de choses et pour moi adepte de la théorie du chaos
Rien n’est bien surprenant quand je vois la folie humaine telle la tour de Babel vouloir aller toujours plus haut
Trop de chainons manquants dans notre curieuse, furieuse et mystérieuse histoire
Trop d’arrogants qui se donnent le droit d’en leurs dogmes nous forcer à croire
Orwell était un visionnaire ou un initié comme Wells ou Huxley
Aucun humain sur terre pour moi n’est digne d’être adulé
M’enfin les esprits ont leurs raisons aussi énigmatiques que certaines métaphores
Trop de puissants font fort en laissant un cortège immonde de morts et de sombres égrégores
Trop d’idées dans ma tête et pas de mots ou d’outils pour efficacement les canaliser
Et quand je pense à certaines sombres pensées qui viennent parfois me harceler
Je me dis qu’au final tout humain entend Al Azif « le murmure des démons »
Et que tant d’occasion nous sont offerts d’ouvrir notre propre Nécronomicon
Mes références sont curieuses mais je le dis chacun est le résultat de ses expériences
Les miennes sont nombreuses comme mes questions sur les causes de notre existence
Et bien que j’aie accepté l’idée que je ne pourrais avoir toutes les réponses
Mon esprit est tel William Wallace une entité qui point ne renonce
Un jour sûrement j’aurais l’occasion d’approfondir mes dires ou d’être plus clair
Peut-être car dans cette vie pour de mystérieuses raisons la faucheuse peut vous emporter à la vitesse d’un éclair…

Le cyberpenseur 





Pensif...





Le temps m’a toujours été compté
Tant d’histoires étranges que je ne peux les compter
Ne pas croire en Dieu comment serait-ce possible ?
Je connais les arrogants et mal pensants ignorants qui m’ont pris pour cible
Pour eux ma place en enfer est déjà assurée
Je m’en fiche de leurs pensées et j’en ai assez
Dans un monde avec tant de possibilités on me demande mon parti pris
Ceux qui me demandent cela ont-ils tout compris de la vie ?
Moi je vis ma vie que chacun vive la sienne en son âme et conscience
Dans mon bon sens et ma conscience j’ai toujours confiance
Seule mon arrogance m’a poussé envers ma raison à faire preuve de défiance
J’ai déjà fait le bilan d’une vie commencé en 1976
Histoire de zodiaque chinois, je suis du signe du dragon
Coïncidence ? Je suis souvent prompt au pardon, tout le contraire d’Harpagon
Fier, orgueilleux, mais généreux et bon seigneur comme un lion
J’aurais aimé vivre dans un monde où l’on n’hésiterait jamais à demander pardon
Un petit mot mais qui pourrait soigner tellement de maux
C’est ainsi et pour tant de choses nous sommes pires que des animaux
Je me rappelle de ce pays où certains traitaient leurs frères de cafards
Prélude à des évènements qui auraient même troublé Conan le barbare
Pas assez de feuilles dans mon cahier face à mon esprit bavard
Tant de choses à raconter et si peu de temps pour le faire
Face à nos limites pesantes mon esprit vit parfois un enfer
Mais en faire tout un plat serait manqué de respect aux handicapés, nécessiteux et autres déshérités de la terre
Je n’ai jamais subi tous les malheurs que les superstitions associent au Vendredi 13
Je n’ai ni croisé Jason Voorhees dans ma vie, ni Freddy Krueger dans mes rêves
Il est vrai que je rêve peu et que mon sommeil est le seul endroit où les embrouilles m’accordent une trêve
Je ne serais parfois pas loin de dire que j’ai eu une vie de rêve
Jamais hospitalisé, jamais gravement malade, jamais complètement démuni
Jamais eu beaucoup d’ennemis, jamais vécu dans une famille désunie
Oui je suis bien tombé car jamais en vérité par la vie plombé
Je dois rendre grâce à Celui grâce à qui toutes ces bonnes grâces me furent accordées  
Arrogant et idiot je ne le fais pas toujours même si je l’ai dans mon esprit
Croire en Lui est finalement ce que je m’accorde comme seul parti pris
Il est tard, je sens poindre les signes avant-coureurs d’un sommeil réparateur
Dans tous les domaines de la vie je souhaite à chaque humain le meilleur
Luttez contre vos peurs, apprenez de vos erreurs et ma foi les choses iront beaucoup mieux
Sur ce je vous dis au revoir en espérant que quand on se reverra pour vous et moi les choses s’en soient allés pour le mieux

Le cyberpenseur 



mardi 11 septembre 2018

Sur le chemin de la paix




La paix combien d’entre nous la recherchent ?
Et combien la trouvent ? Ont-ils la paix ceux qui croient en Daesh ?
Cette abomination si atroce qu’elle semble sortie tout droit d’un film de Hollywood
Certains pour mériter le paradis de leurs fantasmes font les actes les plus inhumains
Comment trouver la paix quand on ne sait pas qui on est
On sait comment on naît et comment on est quand on nous dit de « reposer en paix »
Evidemment il est clair que nous sommes de passage sur terre
Et que certains croient qu’après il y a le paradis et l’enfer
Le paradis, le fantasme absolu, pour certains un havre de paix pour d’autres un bordel
Que de croyances différentes pour se représenter le royaume du ciel
Peut-il en être autrement quand on a un esprit aussi créatif ?
Donc parfois sainement imaginatif ou souvent violemment craintif
Peur de ceci, peur de cela, peur de notre sort dans l’au-delà
Pour cela nous suivons des chemins qui conduisent à des catas
Entre autres délires des interpréteurs du Coran ou de la Torah  
La mort est inéluctable donc en avoir peur est une folie
De cette folie naît d’intenses et furieuses envies de rester en vie
Ceux qui en n’ont les moyens seraient prêts à sacrifier des bébés pour cette utopie
Ils sont aussi motivés que de respirer un homme jeté à l’eau et qui ne sait pas nager
« Que celui qui n’a jamais traversé ne se moque pas de celui qui s’est noyé »
Proverbe africain qui dit clairement et explicitement de ne pas juger
Peut-être que quand la mort se présentera à ma porte je ferais tout pour lui échapper
Quitte à tuer et à d’odieuses idées ou malsaines entités me prostituer
Pour le moment je suis relativement jeune et bien portant donc je peux me la péter
Mais serais-je aussi serein dans les cas de figure présentés par Alanis dans « That I will be good » ?
La nature a horreur du vide pour le penseur sensé c’est plus que certain
Il faut un équilibre dans tous les cas et cela est compréhensible
Doit-on parler de l’utilité de la nuit et du jour dans ce monde visible
Donc prévisible et sans parler de toute cette réalité qui de par nos facultés limités nous est invisible  
Et la paix vient sans doute quand on trouve son équilibre
J’ai toujours rêvé d’un monde sans frontière, sans limite où je serai totalement libre
Il me semble clair que ce n’est dans le monde où nous sommes
Mais la destruction programmée semble être causée par la folie de l’homme
Mais l’humain d’où vient-il ? De quoi est-il capable ? De quoi est-il coupable ?
Pourquoi s’acharne-t-il à faire le jeu de celui que l’on nomme le diable ?
Les livres sacrés sont là et donnent leurs versions des choses
Tu me connais suffisamment et mon esprit n’aime point qu’on lui dise que la voie est close
Sinon comme Aragorn et ses compagnons je m’aventurerais même en terrain inconnu
La pensée m’y entraîne de toute façon car je suis dans une quête continue
Et dans mon esprit tellement d’envies, d’ambitions contenues
Heureusement que j’ai la plume pour efficacement m’exprimer
Sinon il me semble évident que j’aurais fini par exploser
J’ai tant de choses dire, tant de choses que j’aimerais expérimenter
Tant de choses que j’aimerais voir et comprendre que ça pourrait me faire disjoncter
Mais l’être de raison que je sais être parvient toujours à me canaliser
Mais si je suis un jour riche qui sait par quoi je pourrais être tenté
Ce monde je ne l’ai ni créé, ni inventé mais sa configuration actuelle ne peut me satisfaire
Et j’aimerais voir plus une fois que ce corps de chair sera six pieds sous terre
On verra bien car ça arrive et dit-on il faut avoir la foi
Je l’ai d’une certaine manière et j’ai accepté mon chemin de croix
Je trouve une paix relative en lâchant mes pensées sur des bouts de papier
Faute de mieux et il en sera sans doute ainsi jusqu’à ce que la faucheuse vienne m’emporter

Le sombre penseur



Une chute sans fin






L’humain aurait chuté depuis le péché du jardin
Beaucoup de questions sur cette promptitude à céder au malin
D’Adam et Eve à Caïn ça a selon la bible continué le déclin
Notre civilisation par sa folie semble accélérer sa fin
Ça couche avec des animaux et certains de parler de possession démoniaque
Dans un monde infesté de sociopathes, psychopathes et toute sorte de maniaques
D’adeptes de la gâchette, aux accrocs de la machette il y a de quoi rester patraque
Manche longue, manche courte, dans une guerre qui a montré toute la noirceur de l’âme humaine
Et combien de nombreux humains sont des concentrés de haine
La violence s’enchaîne avec plus de facilité que les rimes de rappeurs en manque d’inspiration
La tentation mène souvent à la catastrophe et à la dévastation
Y a-t-il un moyen efficace et efficient d’inverser la tendance
Mais en vérité combien fois avant d'agir pensent-ils aux conséquences ? 
Trop de séquences dans l’histoire humaine m’ont ôté à ce sujet toute espérance
L’influence néfaste d’esprits dit-on désincarnés à moins que ce ne soit le vrai reflet de l’âme humaine
Si à deux ils n’ont pu rester dans le droit chemin
Qu’espérer de milliards de bipèdes qui croient contrôler leur destin ? 
Ils ne croient pas à l’invisible et pour beaucoup rêvent d’être invincibles
La divinité humaine est l’utopie qu’ils se sont donné pour cible
Chemin pas fameux ni glorieux quand on passe leurs réalisations au crible
On parlera bien sûr du voyage vers la lune et de nombreuses inventions scientifiques
Pourtant le sort de tant d’humains n’a jamais été aussi tragique ni critique
Alors il est où le progrès ? Ces gadgets hi tech que si peu peuvent s’offrir ?
Est-ce vraiment tout ce que le génie humain peut offrir ?
Je l’ai déjà dit j’aspire à plus, j’aspire à mieux
Mais je crains que pour tant de raisons ce ne soit qu’un vœu pieux
Alors oui je vois l’humain comme une créature qui est dans une chute sans fin
Prisonnier d’envies insensées et d’une vanité qui le rend infiniment malsain
Regarde le monde et combien de trucs sont sains et combien d’esprits humains sont par le mal ceints
L’associé du diable est un film qui te le montre clairement
Et ceux qui n’en sont pas encore conscients le deviendront avec le temps

Le sombre penseur 




Sourd, muet et aveugle




Oui j’ai écrit que les ignorants sont bénis
J’aurais parfois aimé ne rien savoir de certains aspects de la vie
Mais je suis né comme je suis
Curieux comme pas deux, voulant tout savoir
Je suis pourtant du genre à voir pour croire
Un Thomas méfiant envers tout car trop gavé par des envies illusoires
L’histoire officielle je la considère comme mensongère
Et parfois devant un mur impossible à franchir je désespère
Jadis j’ai cru même des théoriciens de la conspiration
Puis j’en suis arrivé à une horrible conclusion
Que comme Néo ils n’étaient du système qu’un autre outil de contrôle
Et oui le système est si pervers qu’il réserve subtilement les rôles
Se croire malin ? C’est souvent le zéro pointé que l’on frôle
Ce monde est-il d’abord réel ? Ou n’est-ce qu’une illusion créée par nos sens ? 
Trop d’indécence, de malfaisance, de suffisance et bien sûr d’arrogance
Ça entraîne un monde que l’on croirait au bord du précipice
L’humain un imbécile avec ses innombrables caprices
Il se croit un dieu parfois en se basant sur des livres religieux
Sous couvert de se croire membre d'un peuple élu certains se permettent les actes les plus odieux
O oui j’en ai vu de ces pharisiens modernes qui mettent le drapeau de l’espérance en berne
Si ma foi était brûlante pour tant de choses elle est devenue terne
Je me rêve plus que jamais aventurier dans un roman de Jules Verne
Loin de ce monde immonde qui ne peut pas me contenter
Le temps m’est compté donc j’essaie de contempler ce que ce monde a comme beauté
Et il en a mais malheureusement tout est noyé par tant de méchanceté et de négativité 
Dans un monde si riche il ne devrait pas y avoir des gens si démunis
Mais est-ce étonnant quand ceux qui font la loi sont des pays comme les Etats-Unis ?
Des prédateurs sûrs d’eux-mêmes et férocément dominateurs
Des pays qui ne reconnaissent pas leurs erreurs et les horreurs
Car pour eux c’est dans l’ordre naturel des choses
J’ai de la peine pour toi si tu ne vois point de quoi je cause
Enfin advienne que pourra, les dés sont jetés et le sage attend la sinistre fin
Et des âmes délivrées de ce monde infernal vers la fin diront ce carnage prend enfin fin
Peut-être que j'aurais eu la paix si j'étais aveugle, muet et sourd 
Au lieu d'attendre, tendu et déprimé la fin du compte à rebours 

Sombre penseur