jeudi 27 juillet 2017

Compte à rebours



Des amis étasuniens m’ont demandé ce que je pensais de l’élection leur nouveau président  
Rien à foutre leur ai-je répondu, ce spectacle minable des élections me fait rire
Donald ou Killary de toute façon de la part de ce pays de vampires je m’attends au pire
Alors certes je pensais que Donald nous éviterait à court terme une guerre mondiale
Mais comme la peste Clinton, lui aussi empeste le mal
Certains comme Meyssan continue à chercher des lueurs d’espoir
Pourquoi pas après tout l’homme curieux aime voir pour croire
Ne pas se baser sur les rumeurs, les préjugés, mais sur les faits
Mais dans un pays plus connu pour ses méfaits, que pour ses bienfaits, le mal est déjà fait
Je ne vois en quoi cet outil du démon pourrait devenir un instrument de paix
Pays qui a buté plusieurs de ses présidents dont le charismatique Kennedy
Pas un saint, mais comparé à certains lui au moins au monde pouvait faire envie
Voilà que le sénat veut aller titiller la Russie
Et l’Europe prit dans ses contradictions en arrive à brasser du vent
Du flan, s’ils n’ont pas compris que les USA sont leurs ennemis il n’est plus temps
Le temps est compté, ils peuvent contempler, l’ampleur du désastre et céder à la panique
Comme sur le Titanic, le titan niqué pour avoir soumis le Très Haut à d’odieuses critiques
C’est un spectacle triste car c’est toujours les pauvres gens qui paient de la folie des puissants le prix
C’est ainsi, le christ l’a dit son royaume n’est pas de ce monde
Le ciel est sombre, les éclairs des tirs d’armes le déchirent, un tonnerre puissant gronde
Bruit d’une explosion terroriste à moins que ce ne soit celui d’une pluie de bombes  
D’ondes négatives on est inondé et certains de terreur sont pris
Pourquoi ? Ils n’ont pas réagi quand ils ont été tant de fois pour des cons pris
Le prix de la bêtise c’est la mort, triste sort dans ce monde où règne la loi du plus fort
Où naître faible est un tort, mais rien de plus troublant qu’un corps de mort
Zbigniew et David, ne sont plus, comme quoi rien ne sert de se croire si fort
Ba pas besoin d’être devin pour deviner que l’oncle Sam sent sa fin arriver
Comme un humain qui se noie il cherche désespérément une bouée à laquelle s’accrocher
Outil des mondialistes ce pays sera détruit puis recyclé comme il était prévu
A la place d’un aigle, il y avait un phénix, mais c’était trop parlant et impromptu
Je prie pour les populaces qui n’ont encore rien compris
Il était un petit navire disait la chanson, ceux qui ont un esprit ont déjà tout compris
Espérons que les USA tel un serpent à l’agonie ne feront pas de sacrés dégâts
Car consacré au mal cet état ne se laissera pas paisiblement pousser vers le trépas
Quand cette Babylone moderne aura chuté certains auront un ouf de soulagement
Malheureusement cette paix illusoire ne durera qu’un temps
La chute de cet empire maléfique ne sera qu’une étape du plan du Satan

Elle annoncera des choses bien pires, pour le clairvoyant c’est évident !

Lord Zepakna 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire