jeudi 25 août 2016

Hérétique



Combien de fois ai-je été traité d’hérétique, je ne saurais le dire. Certains semblent croire qu’ils ont la science infuse ou l’ultime vérité. Je doute de beaucoup de choses je l’avoue sans aucune peine. Je demande à être convaincu sur certaines choses, je l’avoue. Il y a des choses auxquelles je crois sans pouvoir le prouver simplement parce que je le ressens fortement. Mais il y a une chose qui est claire je suis pour la liberté de pensée et cela semble gêner certaines personnes. Chacun a ses certitudes et je peux respecter cela à condition que l’on respecte la manière de penser des autres.

J’ai croisé dans ma vie des croyants, des athées, des agnostiques et j’en passe. Chacun a ses raisons profondes de croire en ce qu’il croit et c’est logique. Comment pourrais-je juger une personne sans la comprendre ? Sans la connaître, sans savoir par quoi elle est passée. Il est facile de juger les gens, il n’y a rien de plus facile en fait. Mais juger les gens revient en fait à se juger soi-même car on se dévoile tel que l’on est. On préfère voir les ténèbres chez les autres pour occulter les nôtres. Car nous ne sommes que des humains avec nos faiblesses et nos défauts. En nous prenant pour Dieu nous nous ridiculisons souvent et montrons à quel point nous pouvons être vils. Ai-je la foi ? Bien sûr, je crois en un Dieu créateur Tout Puissant et qui nous jugera. Cela me donne-t-il certains droits ? Je ne crois pas ! Cela me donne-t-il des devoirs ? Oui, montrer à quel point le Dieu auquel je crois est juste et noble. J’essaie du mieux que je peux mais j’ai conscience que j’ai de grosses lacunes et donc je n’essaie aucunement de me montrer plus beau que je ne suis. Je n’ai aucun droit de juger autrui car si on devait me juger on découvrirait des choses pas très jolies car je suis loin d’être un saint. Je l’avoue sans peine et ce fait avéré ne m’autorise pas à mépriser les autres, même si je l’avoue j’ai un profond dégoût pour les pédophiles, les psychopathes et les politiciens entre autres. Mais ma foi, je pense qu’ils ont une raison d’exister comme nous avons tous une raison d’exister. Alors moi on m’a traité d’hérétique parce que je ne partage pas la foi de certaines personnes et que pire je la remets en question. Certains d’ailleurs me demandent sur quoi je m’appuie pour rejeter ces fois et je me dois d’essayer d’y répondre.

Je me base en général sur mon vécu, ma logique et ma conscience. Certains s’appuient sur la science et je leur dis que la science évolue en permanence donc se baser sur quelque chose qui émet des vérités qui changent me semble suicidaire. D’autres s’appuient sur leurs croyances religieuses et là je leur dis que chacun interprète ses croyances selon son vécu et son intelligence. Les premiers pensent que la science est quelque chose de fiable, de sûr et de clair comme les mathématiques. Sauf que par exemple dans le cas des chiffres on peut leur faire dire ce que l’on veut. Quant aux études scientifiques elles sont menées et interprétées par des humains qui sont des êtres imparfaits et faillibles. Donc de mon point de vue on ne peut se fier aux humains pour avoir toutes les réponses. Je me méfie donc de tout ce que les humains disent et pensent, je les soumets au doute raisonnable. Ce n’est pas les mépriser que de penser ainsi c’est pour moi faire preuve de bon sens. J’ai vu trop de mensonges, de tromperies, de tricheries pour pouvoir faire confiance les yeux fermés à l’humain. Et cela certains ne l’acceptent pas. Ils veulent imposer leur point de vue car pour eux c’est la vérité et celle-ci ne peut souffrir d’aucune contestation. Ils deviennent donc des fanatiques violents et grossiers qui ne supportent pas que d’autres aient des croyances qui vont à l’encontre des leurs. Pour moi le fanatisme est l’ennemi de la raison, mais trop d’humains le sont et on ne peut donc être surpris de vivre dans un monde si instable et violent. Moi je crois en certaines choses mais je me dis que ce sont peut-être des croyances éphémères qui changeront au gré de mes expériences et de mon vécu. Ces croyances valent-ils que je sois violent pour elles ? Je pense que chacun doit se poser ces questions ! Alors s’il plait à certains de me traiter d’hérétique, je leur demanderai de sonder leur âme pour savoir s’ils sont sûrs d’avoir la vérité. Ou alors ils ont une foi aveugle en quelque chose qui pourrait être un mensonge. Moi j’ai des doutes et probablement jusqu’à ma mort il en sera sans doute ainsi.

Je douterai toujours d’avoir raison et donc je me donne la possibilité d’écouter ce que les autres ont à dire. Ils ont sûrement vu des choses que je n’ai pas vu, entendues des choses que je n’ai pas entendues et expérimenté des choses que je n’ai pas expérimentées. Pas sûr qu’ils me convainquent mais sûrement me feront-ils évoluer et relativiser ce en quoi je crois. J’ai vu tellement de choses, vu tellement d’opinions différentes que je ne peux nier que bien souvent je suis dans la confusion. Mais cela me montre que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre et à comprendre et qu’en fait je suis un ignorant. Le reconnaître ne me pose aucun problème car après tout je suis un être imparfait et cela ne fait que me le montrer clairement et sans aucune ambiguïté. Pourquoi avoir peur de se remettre en question ? Parce que l’on aurait peur de se perdre dans un labyrinthe si complexe que l’on ne retrouvera pas son chemin ? Pour moi la vie est un voyage vers une destination et dans ce voyage nous devons apprendre, rencontrer des gens et nous muer telle une chenille qui devient papillon. Peut-être que certains sont très à l’aise avec certaines croyances, alors tant mieux pour eux. Mais alors au lieu de mépriser les autres ils devraient partager leurs connaissances dans la joie et la bonne humeur et non agresser les autres et vouloir les écraser. Car une personne qui est à l’aise avec ses croyances est apaisée et a une présence rassurante. Mais une personne qui n’est pas sûre de ce en quoi elle croit mais pour x ou y raisons veut s’y accrocher telle à une branche pour ne pas « tomber » est violente comme une personne qui lutte pour sa survie. Ainsi quand je croise certaines personnes fanatisées on jurerait des bêtes blessées prêtes à tout pour ne pas « périr ». Le chemin de la violence tel le côté obscur est facile, le chemin de la paix et de l’amour est difficile et vous pouvez y perdre la vie. Mais c’est le chemin de la paix et de l’amour qui m’attire le plus.

L’amour est quelque chose de difficile à comprendre mais qui pourrait nier qu’il est réel ? Quiconque a vu une mère s’occuper de son bébé sait qu’il est réel, cet amour. L’amour est peut-être la seule chose en laquelle je crois de manière absolue. Et face à une telle merveille tout le reste me semble bien fade. L’humain a besoin d’amour aussi s’attache-t-il par moment de manière irrationnelle à certaines choses. L’humain a aussi besoin de paix aussi peut-il rechercher cette paix dans une croyance particulière et se sent prêt à tout protéger cette « paix ». Mais est-il en paix pour autant ? Pourquoi se croit-il obliger d’agresser pour protéger « son havre de paix ». Que ce havre de paix soit une croyance religieuse ou une croyance scientifique. Il a besoin de s’attacher et de croire en quelque chose sinon il ressent un grand vide. Et je pense que c’est la peur de ce grand vide qui le rend violent. Certains vivent sur terre un enfer et leur seule espérance est un paradis dans l’au de là ! Ils sont prêts à tout pour protéger cette croyance quitte à commettre les pires abominations. Moi je ne suis prêt à aucune abomination pour défendre mes croyances. D’un parce que je pense qu’elles vont évoluer de deux parce que je pense que la violence n’engendre que la violence. Je crois aussi dans un paradis dans l’au de là mais qui s’obtient en posant de beaux actes, en aidant les gens et en donnant de l’amour. Je ne crois pas en la force et à la violence. Je peux parler de ma foi cela dit si cela intéresse la personne avec qui je discute. Si cela ne l’intéresse pas, tant pis ! Alors on me traite d’hérétique, si cela peut faire plaisir à celui ou celle qui me traite de la sorte tant mieux. S’il n’y a que ça pour leur faire plaisir, ainsi soit-il.

Oui ils peuvent me traiter d’hérétique parce que je ne partage leur manière de voir de chose. Sont-ils prêts à me connaître, à me comprendre avant de me juger ? Ou pensent-ils qu’il faut juger de la taille d’un iceberg en voyant qu’un petit bout ? Pensent-ils qu’il faut juger une personne pour une opinion spécifique sur un sujet précis ? Autrement dit jeter le bébé avec l’eau du bain ? Pour moi l’être humain est complexe et donc nier cette complexité est la plus dangereuse des approches. Les raccourcis je les ai déjà empruntés et je sais où ils mènent. Mais c’est à chacun de suivre son chemin et de trouver sa voie en bannissant la facilité.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire